Atelier Rencontres de l'ErE 2012 (activité): Parcours entre le quartier et la grande nature.

Expérience réalisée par
CRIE de Spa-Berinzenne (A.S.B.L.).
Cadre
scolaire et parascolaire, socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), collectivites (homes, ateliers proteges, hopitaux, habitats,...).
Public(s)
animateurs / éducateurs.
Thème(s)
patrimoine, milieu urbain.
Mots clés
patrimoine, animation, milieu urbain, pédagogie, Rencontres 2012, éco-pédagogie, activité.
Date & durée de réalisation
2012.
Lieu de réalisation
Province de Liège (4900).

Description de l'expérience

Lors de Rencontres de l'ErE 2012, sur le thème "Environnement, social et santé; à la croisée des chemins" (voir les traces), différents ateliers d'échanges ont été proposés aux participants. Nous vous proposons de découvrir l'atelier d'échange par l'expérimentation "Parcours entre le quartier et la grande nature" présenter conjointement par le CRIE de Spa et l'AMO Samarcande.

Assis sur des bancs, sous un « orme-parasol » (si si), nous avons d’abord découvert le jeu « Bruxelles X » d’Emilien (A.M.O. Samarcande). C’est d’ailleurs un truc qui a l’air génial, à découvrir sur ce site : http://www.samarcande.be/spip.php?article69

Puis nous avons découvert le quartier avec d’autres yeux (sans yeux même pour être précise, du moins au départ). L’activité se fait par deux. Un a les yeux bandés et l’autre le guide (en le tenant, pas de loin à la voix) jusqu’à une surface dont la texture lui semble intéressante. Le premier touche la surface et essaye de repérer les caractéristiques de la texture (sans chercher à deviner ce que c’est, ça ne nous intéresse pas). Son compagnon le ramène alors au point de départ et lui retire le bandeau. Il doit alors retrouver la surface qu’il a touchée.

Quand chaque participant a fait l’activité, avec un papier et un pastel, il réalise une empreinte (un frottis qu’on dit) de la surface qu’il a touchée (on pose le papier dessus et on y frotte le pastel placé à plat). Les résultats sont parfois terribles.
Puis, un peu plus loin, nous avons à nouveau travaillé par deux. L’un tient un miroir sous ses yeux, tourné vers le ciel, l’autre le guide. Celui qui tient le miroir se plonge dedans et découvre la ville à l’envers. Ce qui est sympa dans ces activités c’est de varier les « visions » (être près d’un mur, à ciel ouvert, sous un porche, sous une suspension de fleurs, …).

Viens le vif du sujet, la découverte de Spa :

D’abord, en 3 équipes, reconstituer le puzzle d’une photo d’un bâtiment de Spa et le coller sur une feuille. Saperlotte, il manque une pièce ! Qu’à cela ne tienne, on va la dessiner.
La visite de Spa se fera en suivant la vie des Bobelins lorsqu’ils venaient en cure dans la ville. Pour cela, chacun devient un personnage célèbre (distribution de cartes avec le nom d’un personnage et quelques infos sur sa vie et son passage à Spa). On se présente en se mettant dans la peau du personnage puis on part en visite, en suivant la journée type d’un curiste.

  • On se lève tous les matins au point du jour.
  • A quatre heures, chacun vient en déshabillé à la Fontaine du Pouhon.
  • Au passage nous apercevons l’église (un des puzzles) et nous allons y voir la statue de Saint Remacle et du loup. En sortant du bâtiment, nous cherchons une nouvelle représentation du saint et son loup sur le fronton.
  • Passage au Pouhon Pierre le Grand et observation du bâtiment (aussi un puzzle). La source ne coule malheureusement pas ce jour-là. Nous y rencontrons quelques spadois, avec qui nous avons eu un échange sympa. L’avis général : la nouvelle fontaine est affreuse et le fait de bientôt devoir aller payer pour aller la voir fait enrager tous le monde. Nous profitons aussi de notre passage pour regarder le tableau des personnalités passées à Spa, où chacun essaye de retrouver son personnage.
  • A cinq heures au plus tard, ceux qui doivent aller aux autres Fontaines montent dans leur voiture pour s’y rendre.

On imagine le chaos dans la rue à ce moment, entre les cavaliers, les charrettes et calèches, les piétons, … Nous parcourons un petit trajet en repérant un maximum de bruits différents autour de nous. Après ce morceau de chemin, chacun essaye d’associer un bruit entendu à un bruit de son époque fictive (selon le personnage qu’il est). Malheureusement, il y avait tellement de travaux sur le trajet, que l’inspiration a manqué entre les marteaux-piqueurs et les camions…

  • A neuf, tous les buveurs se retirent pour aller s’habiller.
  • A dix, les dévots vont à la messe.
  • On se rappelle rapidement l’église.
  • A onze, les hommes descendent au Café, s’il pleut ; ou se promènent dans la rue si le temps le permet.
  • A onze heures et demie, on se met à table partout.
  • A deux heures après-midi, on va en visite, ou à l’Assemblée chez les Dames.

En passant, nous apercevons l’ancien bâtiment des bains (dernier puzzle). A l’assemblée des dames, comme au café, ça papote et ça fait des commérages. Nous partons à la chasse à l’anecdote. Par petits groupes, les participants vont à la rencontre des promeneurs et cherchent à récolter des informations et petites histoires sur la ville.

  • A quatre, on va à la Comédie, ou à la promenade, soit au jardin des Capucins, soit à une Prairie qui pour cette raison a pris le nom de Prairie de quatre heures.
  • A six, le souper dans toutes les auberges.
  • A sept, une promenade à la Prairie de sept heures.
  • A dix heures, on n’entend plus personne dans les rues.

Malheureusement, le temps nous a manqué, nous en sommes restés là.

Sources

traces Rencontres de l'ErE 2012

pdf

Visite de Spa (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be