« Les jeunes prennent la Terre en main »

Expérience réalisée par
Espace jeunes Erqueline.
Cadre
scolaire et parascolaire, socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), collectivites (homes, ateliers proteges, hopitaux, habitats,...).
Public(s)
jeunes.
Thème(s)
art, environnement - généralités.
Mots clés
théâtre, nature, art, déchet, environnement, secondaire.
Date & durée de réalisation
2009.
Lieu de réalisation
Province du Hainaut (6560).

Description de l'expérience

C’est le titre de la pièce de théâtre réalisée de A à Z par des jeunes d’Erquelinnes. Du théâtre-action qui parle de l’environnement et du changement climatique et qui propose « de faire plus attention pour que le monde soit meilleur ».

Rideau ! « Aujourd’hui nous allons étudier la terre » annonce la prof. « Oh non » s’exclament en chœur les élèves. « Qui peut me citer les planètes ? » Ca chahute sec entre les questions et les réponses, tandis qu’une élève, branchée à son mp3, écoute « Aux arbres citoyens » et imagine un futur meilleur. La classe devient à la fois témoin et conteuse de la naissance de l’univers. L’élève protectrice de la terre s’endort et rêve que la pollution lui chipe la planète… Le reste de la classe, caréné de canettes et de bouteilles plastiques, se transforme en machine à production... « Réveillez-vous, il faut chanter », leur lance celle qui symbolise la terre. Retour à la réalité de la classe : « Existe-il un moyen pour changer les choses ?» demande une élève. « Oui », répond la prof : « Plantons des arbres.»

Cette pièce de théâtre écrite, mise en scène et jouée par une quinzaine de jeunes d’Erquelinnes a vu le jour en mai dernier, au sein de l’Espace jeune de la petite commune, après une vingtaine d’ateliers menés par Angelo Pitzus, comédien professionnel de théâtre-action.

Cette initiative de l’Echevin des affaires sociales et de la jeunesse voulait donner la parole aux jeunes sur le thème de l’année 2008 : la Terre. L’octroi d’un budget a permis l’engagement d’un comédien du Théâtre du Copion, dont le spectacle « Kyoto mon amour » aborde justement les problématiques environnementales. L’atelier « théâtre » mené en tandem avec Isabelle Verschueren, coordinatrice de la Maison de jeunes, a motivé ces jeunes âgés de 10 à 15 ans, dont beaucoup étaient volontaires. « J’ai proposé le projet et ils ont accroché », raconte-t-elle.

  • Coulisses

En amont de la pièce, tout un travail de réflexion a été mené. Certains jeunes ont ramené des textes qu’ils avaient écrits, d’autres ont fait des recherches sur Internet, mais l’écriture de la pièce a été collective et basée sur des improvisations. « C’est à partir du thème de la terre qu’ils ont créé les dialogues, précise Angelo. Avec ces jeunes qui n’ont pas la pratique du théâtre, l’objectif premier n’était pas de faire du théâtre, mais de les amener à une rigueur dans le travail. Ce n’était pas évident. ». Un des jeunes raconte : « Au début, on ne prenait pas le projet au sérieux, on s’amusait, on rigolait. On croyait qu’on n’était pas capable ».

  • Levier de changement

Ces jeunes « se sont rendu compte de l’impact qu’ils pouvaient avoir », confirme Isabelle. Leur spectacle tournera d’ailleurs dans les écoles de la commune. « Elles sont demandeuses, mais il faut trouver le moment adéquat pour les jeunes et les professeurs. Sans doute à Pâques. »

C’est qu’Isabelle a fait de la sensibilisation à l’environnement, son cheval de bataille. Ainsi, depuis un an et demi, elle met en place au sein de l’Espace jeune, des activités créatives qui partent du principe que tout objet à une seconde vie. Et lors de ces ateliers de récup art,
« limiter les déchets, rationaliser le papier, … », autant de petits gestes qui comptent pour la planète. Dans ce contexte, la réalisation d’une pièce de théâtre sur le thème de la terre allait presque de soi, alors qu’elle a constitué un véritable défi pour ces jeunes peu en contact avec les arts vivants. Et les projets ne manquent pas, comme celui de créer un coin nature dans le parc, associé à une promenade didactique. L’envie d’aller toujours plus loin, dans une certaine forme d’éducation à l’environnement.

Béatrice Menet

Sources

Magazine Symbioses 81

pdf

Les jeunes prennent la Terre en main (PDF)


Subsidié par

Ressources propres

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Partenaire(s)
Théâtre du Copion.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be