Un peu moins de bruit à l'école de la Retraite du Sacré Coeur

Expérience réalisée par
LA RETRAITE DU SACRÉ COEUR (Etabl. scolaire).
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
bruit.
Mots clés
bruit, primaire, ecoteam.
Date & durée de réalisation
2012.
Lieu de réalisation
Région Bruxelloise (1000).

Description de l'expérience

Lutter contre le bruit du réfectoire, voilà le défi que s’est lancé l’équipe pédagogique de la Retraite du Sacré Cœur.  Via des mesures concrètes et des aménagements organisationnels.

  • Leur défi
Pour rendre le temps de midi des enfants et surveillants plus agréable, l’écoteam a constaté qu’il fallait agir sur le réfectoire à plusieurs niveaux : structurel, organisationnel et comportemental. 

  • Quelques actions réalisées

- Invitation d’un acousticien
- Installation d’un faux plafond dans le réfectoire
- Réorganisation des temps de midi
- Campagne d’affichage
- Moment de sensibilisation de l’ensemble de l’école lors de la journée du Grand Chut

  • Déjà impliqué dans des actions environnementales

La Retraite du Sacré Coeur n’en est pas à sa première action.  Déjà impliqué dans le tri des déchets et la mise en place d’un potager dans une cour entièrement pavée, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée et améliorer d’année en année l’environnement au sein de l’école?  Lorsque la possibilité de se lancer dans un défi bruit pour deux ans, le directeur en a fait part à l’équipe pédagogique.  L’intérêt était présent: une réunion a donc eu lieu pour expliquer et lancer le projet avec tout le monde.  

  • L’écoTeam

La première année, l’écoteam était composée de l’ensemble de l’équipe pédagogique et du directeur.  “C’était une écoteam très chouette et très dynamique.  Ca tournait très bien, d’autant que ce mode de fonctionnement existait déjà dans l’école avant le défi bruit”, commentent les animateurs de l’asbl Empreintes, chargée de suivre et d’animer le projet dans les écoles.  La deuxième année, l’équipe s’est quelque peu réduite : de 17 professeurs et la direction, elle est passée à 3 professeurs, une surveillante et le directeur. “Cela n’a pas empêché le bon fonctionnement de l’équipe.  Une plus petite équipe permet à chacun de se responsabiliser et c’est plus facile de mettre en mouvement une petite structure”, précisent Gaëlle et Benoît, les animateurs.
A côté de cette écoteam, plusieurs classes relais étaient chargées de porter le projet dans l’école.  Elles ont invité l’ensemble de l’école à se confronter à la problématique du bruit.  Lors de la journée du Grand Chut, les élèves de 4ème et 5ème primaire ont animé une série d’ateliers autour du bruit et de la découverte sonore à destination de tous les enfants de l’école.

  • le bruit dans le refectoire?  l’affaire de tous

Pour pouvoir agir techniquement sur les nuisances sonores, un acousticien, avec l’aide des classes relais, a effectué un bilan sonore de l’école.  Son diagnostic: la nécessité de diminuer les nuisances sonores du réfectoire grâce à l’installation d’un faux plafond.  Le directeur a soutenu cette mesure et a présenté cette proposition au Pouvoir Organisateur. Celui-ci a accepté de financer l’aménagement.  “J’ai prévenu le PO de ma décision.  Je gère seul l’aspect confort et bien-être de notre école.  Les travaux ont eu lieu pendant un congé scolaire, pour éviter les nuisances” commente Bernard Polomé, directeur à la Retraite du Sacré Coeur.  Et d’ajouter : “Ce faux-plafond a réduit considérablement les nuisances.  Les élèves et les adultes se sont montrés très satisfaits de la réalisation des travaux dans le réfectoire”.

  • Du technique à l’organisationnel...

Après les travaux techniques, l’écoteam s’est attelée à une révision de l’utilisation de l’espace.  Les temps de midi ont été réfléchis et réorganisés: des repas chauds étalés en deux services et des repas tartines pris en classe.  Mais aussi une révision des aménagements de l’entrée du réfectoire qui correspond également à l’entrée de la salle de gym.  Les sorties du cour de gym et les entrées au réfectoire provoquaient souvent embouteillages et brouhaha.  Pour faciliter les allées et venues, un meuble sur mesure avec des espaces de rangement bien distincts a été placé à l’entrée du réfectoire: d’un côté, les boîtes à tartines rangées par classe et de l’autre, les sacs de gym.  Tous les élèves retrouvent plus facilement leurs affaires et les pieds ne s’emmêlent plus dans les lanières des sacs de gym entassés sur le sol et tout cela, dans un environnement sonore beaucoup plus serein.

  • ... en passant par l’intergénérationnel

Avec le projet “Témoin de passage et passage de transmission”, des élèves de 5ème et 6ème primaire ont rencontré des personnes âgées et ont échangé sur la vie de chacun.  Avec comme résultat, l’écriture d’une lettre par un élève et une personne retraitée.  Motivés par le projet bruit qui se déroulait en même temps, les élèves ont réalisé le bruitage de la lettre, le tout enregistré sur un CD.  
Pour clôturer l’année scolaire en beauté, les élèves ont organisé une exposition et y ont présenté la lettre bruitée.  Une façon de montrer que l’environnement n’est pas seulement fatigant pour les oreilles mais qu’il peut aussi intervenir très fortement dans les souvenirs.

  • Circulez, y a trop de bruit

Des règles de circulation dans une école ?  Eh oui, c’est possible et tout cela, dans le but d’’amélirorer l’environnement sonore des couloirs lors des entrées et sorties de classe.  Les maternelles situées au rez-de-chaussée sortent les premiers : la classe la plus proche de la sortie d’abord et ainsi de suite.  Le premier cycle inférieur primaire situé au premier étage en deuxième lieu selon la même logique qu’au rez-de-chaussée : la classe la plus proche de l’escalier d’abord pour terminer par le cycle primaire supérieur.
Et enfin, les élèves de la 4ème  à la 6ème primaire adoptent la zen attitude : une bénévole vient une fois par semaine faire du yoga avec les élèves pour leur insuffler un peu de calme et de sérénité pour vivre avec moins de bruit.

Sources

Fiche "expérience des écoles " sur le site Internet de l'IBGE


pdf

projet bruit Retraite Sacré Coeur (PDF)


Subsidié par

Région de Bruxelles-Capitale, Communauté française

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Partenaire(s)
Empreintes.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be