Coachs climat

Expérience réalisée par
GoodPlanet Belgium (A.S.B.L.).
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
jeunes.
Thème(s)
climat.
Mots clés
climat, jeune, secondaire, TIC.
Date & durée de réalisation
2019.
Lieu de réalisation
Région Bruxelloise (1000).

Description de l'expérience

Au lendemain des premières manifestations de jeunes, des parlementaires interpellent la Ministre fédérale du climat, M.-C. Marghem, sur les mesures qu’elle compte prendre pour répondre à l’urgence climatique.

Au lendemain des premières manifestations de jeunes, des parlementaires interpellent la Ministre fédérale du climat, M.-C. Marghem, sur les mesures qu’elle compte prendre pour répondre à l’urgence climatique. Sa réponse, en substance : envoyer des coachs climat dans les écoles. De quoi déclencher un flot de critiques. Mais qu’en est-il réellement ? Quels sont le message et les missions de ces coachs climat, qui sillonnent les écoles belges depuis plus de deux ans et ont déjà touché plus de 13.500 élèves ?
« Notre objectif n’est pas de pointer ce que le gouvernement a fait ou pas, ni même ce que chacun peut faire individuellement, mais bien de développer l’esprit critique et les connaissances via une démarche scientifique, de stimuler un débat sur la manière dont la Belgique dans son ensemble peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre », explique Noémie Gevers, coordinatrice du projet au sein de l’association GoodPlanet.

Pour ce faire, les élèves du 3e degré du secondaire peuvent créer leur propre scénario bas carbone du futur à l’aide de l’ outil de simulation My2050.  A l’écran, le paysage virtuel de notre pays. En activant des leviers, les élèves peuvent appréhender les changements possibles dans différents secteurs : production d’énergie, bâtiments, transports, agriculture et industries. Doser la part de changements de comportements et de choix technologiques. Les effets sur le paysage et sur les émissions de gaz à effet de serre s’affichent instantanément. Des vidéos et des fiches d’information viennent éclairer leurs choix. Immédiatement, le débat s’anime. Questionné·es par le coach, les participant·es parlent économie, éthique, habitudes culturelles… La conclusion de ces deux heures : une société bas carbone en 20501, c’est possible, mais c’est un changement profond de notre société et - quel que soit le scénario - on n’y arrivera pas sans combiner à la fois les progrès technologiques, politiques et de comportements. Au final, les scénarii choisis peuvent être sauvegardés et envoyés aux responsables politiques.

« Selon une récente enquête publique2, 60 % des sondé·es prônent une politique climatique plus vigoureuse et 70 % souhaiteraient y être davantage impliqué·es, souligne Elisabeth Ellegaard, du Service fédéral Changements Climatiques. Cet outil web My2050 donne à chacun·e, et aux jeunes en particulier, les clés pour une bonne compréhension de cet enjeu complexe car pluridimensionnel. C’est une première étape nécessaire, mais pas suffisante. » D’ailleurs, de plus en plus d’enseignant·es - en géographie, sciences humaines, mathématiques, langues étrangères - font appel aux coachs climat, pour une animation gratuite qui, dans certains cas, se prolonge en projets éducatifs d’envergure, avec l’aide notamment du dossier pédagogique mis à disposition. Si cela vous intéresse, les inscriptions sont encore ouvertes…

C. D.

1 pour rester sous la barre des 2°C d’augmentation de température globale, nous devons réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 % en 2050 par rapport à leur niveau de 1990.
2 https://www.plannationalenergieclimat.be/fr

Sources

Magazine Symbioses n°124 : Manifs climat, et après?
Télécharger ici le pdf de l'expérience


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
Infos : www.my2050.be - www.goodplanet.be/coach-climat

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be