A la Hulotte, la ferme, ça ouvre!

Expérience réalisée par
La Ferme de la Hulotte (A.S.B.L.).
Cadre
socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), professionnel (entreprises, organisations, commerces, syndicats,...)
Public(s)
personne handicapée.
Thème(s)
nature / biodiversité.
Mots clés
accueil, handicap, ferme, ferme d'animation.
Date & durée de réalisation
2001.
Lieu de réalisation
Province du Brabant Wallon (1300).

Description de l'expérience

Offrir un accueil adapté à tous les enfants, quel que soit leur handicap, c'est possible. La ferme d'animation de la Hulotte en témoigne.

A quelques pas du zoning industriel de Wavre, une large allée bordée de noyers quitte la nationale et va se perdre entre bois et champs. Soudain, la route tourne et dévoile la Ferme de la Hulotte, joli bâtiment en carré, flanqué d'une cour pavée. Un chat accueille le visiteur, on y croise lapins, moutons, cochons, vaches ... et une ribambelle d'enfants venus découvrir les joies de la ferme.
En cette semaine de stage de Toussaint, une septantaine de mômes s'activent. Nourrir les animaux, faire du pain et du jus de pommes, travailler le potager ou encore traire les vaches; les activités ne manquent pas ! Pour le moment, l'heure est à l'observation des oies. Quelques enfants attirés par leurs cris sont penchés au-dessus de l'enclos. Parmi eux, Anthony, autiste, rivalise de concert avec les volatiles. « Quand il fait un bruit de moto comme ça, c'est qu'il est super content !» explique Christophe Dumont, fondateur du site.

  • Stage pour tous !

La ferme de la Hulotte, c'est la concrétisation d'un rêve, celui de Christophe et Cécile, installés ici depuis 2001. « Nous avons créé une ferme “ idéale ” comme dans notre imaginaire, une ferme pour tout le monde, où chacun trouve quelque chose de ses racines». Pas une véritable exploitation - les Dumont ne sont pas agriculteurs - mais un véritable outil pédagogique. A la Hulotte, on s'est donc donné comme credo d'accepter chaque enfant, quels que soient ses besoins, ses difficultés, ses différences. Et Christophe de préciser qu'ils ont même écrit une charte pour ne jamais oublier ce principe premier. « Quand on sait qu'il y a 6% d'enfants handicapés, on ne peut pas s'occuper que de 94% ! » s'exclame-t-il.
Mais si l'intention d'accueillir aussi des enfants comme Anthony est bien là, la mise en œuvre n'a pas toujours été facile. « On a avancé petit à petit, par essais et erreurs » explique Christophe. «Par exemple, on s'est rendu compte que l'accompagnant ne pouvait pas être de la famille, ni des bénévoles. » Désormais, pour chaque enfant handicapé, la Hulotte engage donc un animateur qui offre un accompagnement personnalisé. Une mesure difficile à assumer financièrement pour la ferme, mais néanmoins indispensable pour la réussite du stage de tous. En effet, lorsque c'est possible, l'enfant handicapé est intégré dans un groupe d'enfants du même âge.

  • Entre intégration et personnalisation

« Quand Christophe a demandé à l'équipe d'animation qui voulait s'occuper d'Anthony, j'ai tout de suite accepté, confie Virginie, animatrice. Au début, je m'attendais à une intégration difficile car il lui arrive de crier et ça fait peur aux autres. Mais finalement, ça s'est très bien passé. Il est très attiré par les autres enfants, il les observe sans chercher le contact. Les autres posent beaucoup de questions. Ils essayent de communiquer avec lui, par de petits gestes ».
Si certaines activités sont prévues avec le groupe, l'animatrice n'hésite pas à s'en écarter lorsque celles-ci sont moins adaptées à Anthony. Elle lui propose alors un programme différent selon ses envies et capacités qu’elle essaye au mieux de décoder. « Là, je vais aller avec les autres au potager parce que je sais qu'il y aura plein de choses à observer : les plantes, les couleurs des feuilles, le vent qui les fait bouger... Il n'est pas très attiré par le toucher. »

  • Une expérience à généraliser

Depuis maintenant huit ans, Christophe et Cécile croisent des parents d'enfants handicapés en recherche de lieux où ils peuvent confier leur enfant pour découvrir, ressentir, s'épanouir. « Or, très peu de structures osent se lancer dans l'accueil d'enfants handicapés. Par peur ou par manque de moyens.» déplore Christophe. Son souhait ? Que leur expérience puisse servir à d'autres et les aider à oser se lancer. Il les y encourage et n'hésite jamais à consacrer un peu de temps pour conseiller ceux qui tentent l'expérience. « Il n'est pas nécessaire d'investir tout de suite dans de grandes infrastructures. On peut commencer petit, n'accueillir qu'un ou deux enfants... » Et de conclure : « Au départ, cela paraît inaccessible puis une fois que les choses sont mises en place, qu'on ose, on se rend compte que oui, c'est possible ... et terriblement enrichissant ! ».

Vanina DUBOIS

Sources

Magazine Symbioses n° 89: Education à l'environnement et handicaps

pdf

Education à l (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
  • Contact:

Ferme de la Hulotte
010/24 80 05


Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be