Agenda 21 local: Le jardin découverte de la Posterie

Expérience réalisée par
centre culturel de Courcelles (A.S.B.L.), IEC (A.S.B.L.), Espace Environnement (A.S.B.L.).
Public(s)
public précarisé, tous publics - famille.
Thème(s)
cadre de vie / logement, pédagogie / éducation / formation.
Mots clés
social, cadre de vie, développement durable, formation, jardin, insertion, aménagement urbain, aménagement.
Date & durée de réalisation
2003.
Lieu de réalisation
Province du Hainaut (6180).

Description de l'expérience

Le projet “Jardin découverte de La Posterie”, projet d’insertion et d’amélioration du cadre de vie, est un des volets du projet financé par le Fond social européen, dans le cadre de l’initiative EQUAL, “Plate-forme pour l’égalité des chances pour l’emploi de la Communauté pays de Charleroi-Val de Sambre-Sud Hainaut”.
Ce projet croise les 3 dimensions du développement durable : le social, l’économique et l’environnement.

La région dans laquelle est située Courcelles subit encore les conséquences à la fois des agressions de l’industrialisation sauvage et de son déclin : taux de chômage record, absence de réflexion urbanistique ( la ville n’est qu’une juxtaposition de petites maisons ouvrières), problèmes de délinquance, repli sur soi de la population,... D’autre part, les expériences d’aménagements urbains, de parcs et de jardins dans la ville de Charleroi se heurtent souvent à un double problème : manque de motivation des ouvriers communaux et manque d’adhésion de la population aux choix d’aménagement, ce qui entraîne déprédations et actes de vandalisme.

De ce double constat est né l’idée du jardin de Courcelles : aménager un jardin, un espace de verdure et de convivialité en faisant participer la population et plus particulièrement des demandeurs d’emploi de la commune désireux d’apprendre un métier “vert” ouvrier communal dans un service aménagement d’espaces verts.
Le projet s’articule autour de quatre axes :

  • insertion,
  • amélioration du cadre de vie
  • rencontres et vie sociale,
  • animations.

Ce projet regroupe une douzaine de communes de la Communauté pays de Charleroi-Val de Sambre-Sud Hainaut ainsi que des opérateurs d’insertion, tel que le FOREM (service public wallon de l’emploi et de la formation professionnelle) et l’AWHIP (Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées).

Les partenaires du projet sont la Posterie Centre culturel de Courcelles, l’Institut Eco-Conseil asbl, Espace Environnement asbl et les Facultés Universitaires des Sciences Agronomiques de Gembloux.
La première phase du projet s’est déroulée en 2003 : durant dix mois, une quinzaine de stagiaires ont créé le jardin potager bio, ont appris à le faire vivre, à présenter leur travail aux visiteurs, aux écoliers de la commune. Une rencontre avec un programme d’insertion similaire basé à Cherbourg fut, en outre, l’occasion pour les bénéficiaires de quitter leur univers quotidien et de partager la vie de cantonniers de rivière en Normandie. L’objectif de réinsertion sociale s’est concrétisé par une mise à l’emploi de plus de 50% des bénéficiaires.

Dans sa deuxième phase, le programme de formation a prolongé la première expérience tout en ouvrant une deuxième voie : un module de formation d’animateur jardinier, destiné à des demandeurs d’emploi justifiant d’une expérience en animation. L’objectif était de présenter le jardin comme outil d’animation, de sensibilisation à l’environnement et à la nature.

Au delà du lieu de formation et d’insertion sociale, d’autres enjeux sont apparus. Le jardin est devenu un lieu à taille humaine où se concrétisent, au quotidien, les ambitions du développement durable :

  • économiques : la remise à l’emploi de personnes peu qualifiées,
  • sociales : le jardin se veut un espace de convivialité dans une zone socialement très défavorisée,
  • environnementales : l’animation et la sensibilisation autour de la découverte et du respect de la nature,
  • culturelles : dans une cité ouvrière, le jardin est un lieu privilégié pour attirer une population peu encline à participer à des activités culturelles (expositions, concerts, conférences horticoles, initiations au compost, animations culinaires, journée de l’arbre, journées du patrimoine,...). Le jardin se veut un point de rencontre, à la fois entre générations et entre cultures très diverses, un nouvel espace de vie sociale et culturelle.

Le caractère pluridisciplinaire du programme a aussi engendré son lot de difficultés : même si les tâches quotidiennes s’entremêlent, même si la finalité est transversale, pour la bonne conduite du projet, la pratique montre qu’il est primordial de respecter les spécificités des métiers impliqués (social, environnement, culture) tout en favorisant la complémentarité de l’équipe de travail.

L’expérience du jardin découverte de Courcelles met en évidence le rôle et l’intérêt du jardin citadin comme lieu d’apprentissage du rapport aux autres et à la nature, et en ce sens, s’érige en véritable lieu de construction du mieux vivre ensemble.

Sources

Extrait de " Mettre en oeuvre un agenda21 local dans sa commune. Guide des bonnes pratiques, inspiré d'expériences en Belgique et Tunisie ". Publié par l'Institut éco-conseil

pdf

“Jardin découverte de La Posterie” (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos

Contact

Centre Culturel Régional 'La Posterie' de Courcelles
Rue Philippe Monnoyer, 46 - 6180 Courcelles
Hainaut/Belgique

Téléphone
+32 (0) 71 45 66 87
+32 (0) 71 46 17 57

centre.culturel.courcelles@skynet.be


Partenaire(s)
FOREM, AWIPH.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be