Les pieds dans l'eau

Expérience réalisée par
CRIE de Modave (A.S.B.L.).
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
eau, pédagogie / éducation / formation.
Mots clés
eau, primaire, enfant, animation, nature, pédagogie, éco-consommation.
Date & durée de réalisation
2003.
Lieu de réalisation
Province de Liège (4577).

Description de l'expérience

Modave, sur les rives du Hoyoux, abrite un des sites de captage les plus importants en Belgique ! Un lieu idéal pour aborder le thème de l’eau dans sa globalité. Le centre régional d’initiation à l’environnement (CRIE) du coin ne s’y est pas trompé : il a bâti sa réflexion autour des différents aspects de l’inestimable liquide. Par les mains, les pieds, la bouche et la tête. Suivons le guide pour une animation « aquatique ».

Une animation réussie est une animation où tout le monde se retrouve, au pire, mouillé... et séché par le soleil! – raconte Guy Rotsaert, animateur au CRIE. – Un enfant qui repart avec un mauvais souvenir est la pire chose qui puisse arriver dans le métier d’animateur! A contrario, un souvenir agréable influencera positivement le processus de réflexion que l’enfant continuera plus ou moins consciemment une fois parti et rentré chez lui. »
Pour éviter les mauvaises surprises, c’est donc après une vérification minutieuse des bottes et des affaires de rechange que le petit régiment est fin prêt pour partir à l’aventure.

  • Parcours sensationnel
Les petites têtes brunes et blondes sont arrivées au bord de l’eau et Guy veut leur faire découvrir un maximum de choses par elles-mêmes; notamment par l’exploitation des cinq sens, et si possible en en ajoutant un sixième : l’imagination. Les enfants de primaire ont en effet toutes sortes d’idées préconçues sur l’eau : les dauphins, les phoques et les tortues habitent les ruisseaux, l’eau claire est potable, l’eau est une matière « non vivante » ou « morte »...
Première étape : faire prendre conscience qu’un cours d’eau, c’est d’abord un écosystème où vivent des êtres vivants. Il existe 36000 et une manière d’aborder l’eau : à partir d’un oiseau, d’un radiateur... Ce choix dépendra entre autre de l’âge des participants.
« Alors les enfants, par quel sens commence-t-on? Par le goût? Qui veut goûter? » Ah! Les premiers doutes s’installent : est-ce qu’une eau transparente est vraiment bonne? Oui! Mais si on mélange du sucre dans l’eau, cela ne se remarque pas; elle reste transparente. Et s’il y avait d’autres choses qui ne se remarquaient pas dans l’eau? En effet! Transparence ne rime pas avec potabilité!
Passons au « toucher ». Allez, on met tous la main dans l’eau! Brrr... C’est froid! Attention! Maintenant on relève sa manche jusqu’au coude et on recommence! Aglagla... Mais c’est... c’est... glacé, je ne pourrais jamais tenir! Comment « ils » font les pois- sons? Avant d’approfondir cette question, il reste encore une dernière chose à mesurer : la force du courant. Pour bien se rendre compte de cette force, les « grands », dès la quatrième, peuvent traverser le cours d’eau un par un. La consigne est donnée : il faut faire attention jusqu’au bout de la traversée car c’est en fin de parcours que le courant est le plus fort!

  • Les « bestioles » du Hoyoux
Après ces moments forts en émotions, le temps des questions, et des réponses, arrive ! Alors, qui a une idée ? Comment des êtres vivants peuvent-ils vivre dans un cours d’eau pareil? Un doigt se lève : sous les pierres! Un autre : dans les algues! En s’accrochant sur les bords! Bravo! Mais, est-ce que le dauphin de tout à l’heure survivrait ici? Quelques sourcils se froncent. Une vague idée de ce qu’est un écosystème commence à s’immiscer dans les esprits. Mais l’heure de la pêche est arrivée...
À quoi ressemblent les bestioles du Hoyoux? On peut les toucher? Et comment! Chacun y va de sa petite récolte, précieusement mise à l’ombre (trop longtemps au soleil dans l’aquarium, ces « insectes d’eau » risqueraient la mort...).
Qui est tout ce petit monde ? Place à l’imagination dans un premier temps : les enfants leur donnent des noms par rapport a leurs caractéristiques physiques. Vient alors l’heure de l’analyse... Puis de la remise en liberté.
Dur, dur de remettre ces nouveaux compagnons dans le Hoyoux! S’il reste une peu de temps, les Pour (« remettre les bestioles à la rivière ») et les Contre (« j’en voudrais seulement deux pour mon étang ») entament une discussion entre eux, terminée par un vote.
Mais les enfants comprennent bien que ces petits animaux vivent parmi les pierres, au fond d’une eau froide toujours en mouvement! C’est une question de respect!

  • Vous avez le droit de vivre

La journée touche à sa fin, et voilà le petit groupe au sec sur la berge. Celle-ci est bétonnée pour éviter toute inondation au-dessus des sites du captage d’eau (preuve que ce n’est pas parce que l’eau est limpide...). Parfois, au cours de l’animation, un camion travers le gué où les enfants ont pêché (il y a de la restauration en cours dans le parc du château).
Mais ! Silence... ils vont écraser les bêtes ! Ils polluent ! Et là-bas, ce sont les égouts qui tombent dedans!... Hé oui, ça arrive. Et d’embrayer sur les petits problèmes que chacun de nous cause, sans même s’en rendre compte : où part l’eau qu’on utilise pour se laver? Et quand on va aux toilettes? Aïe... Les réflexions vont bon train; quelques âmes sensibles se révoltent... Mais Guy est là pour les rassurer : vous avez le droit de vivre! Vous devez vous laver, aller aux toilettes..., Mais si vous pensez que tel ou tel geste est inutile ou pas indispensable, alors, vous pouvez agir en conséquence!
Message reçu. Et c’est avec des souvenirs et des questions plein la tête – dont le professeur tirera bénéfice – et des bottes mouillées que les enfants rentreront chez eux, où l’aventure de l’eau pourra suivre son cours jusque dans leur lit! Du côté des enseignants, on trouve que cette animation mélange harmonieusement la science et le jeu.

Marie Bogaerts

Sources

Magazine Symbioses n°58: Aux fils de l'eau

pdf

Modave (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos

CRIE de Modave /RNOB asbl
Rue du parc 4
4577 Modave
(085 61 36 11).


Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be