A l'école de la récup'

Expérience réalisée par
Institut Sainte-Anne (Etabl. scolaire).
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
déchets, éco-consommation.
Mots clés
déchet, récupération, primaire, réutilisation, éco-consommation.
Date & durée de réalisation
2013.
Lieu de réalisation
Région Bruxelloise (1040).

Description de l'expérience

Considérer la journée « Récup’Attitude » comme un tremplin pour une série d’actions récup’ menées en amont du jour J? C’est l’idée du cycle 5-8 de l’Institut Sainte-Anne. Au programme? Un troc de livres, une pesée de vêtements et une expo d’objets « récup’ ».

« Il était une fois le voyage du papier… Du Québec à Hambourg, en bateau et en camion, il a longtemps voyagé. Gourmande en énergie et en transport, une feuille de papier figure à présent dans mon cahier : mieux vaut l’utiliser des deux côtés ! » Cette histoire, les élèves de Madame Locquy la connaissent bien : ils l’ont lue, détricotée et résumée… Pour se préparer à la journée « Récup’Attitude » organisée dans leur école, quelques semaines plus tard !

En amont de la journée récup’ : sensibiliser sa classe

Pévenir la génération de déchets et en leur montrant qu’avec un peu d’imagination, les objets retrouvent une seconde vie », résume Charlotte Collet, professeur de 2ème primaire.

A l’origine de ce projet, des professeurs du cycle 5-8 de l’Institut Sainte-Anne. « Nous souhaitions aller plus loin que le simple tri des déchets, en donnant envie aux élèves de prévenir la génération de déchets et en leur montrant qu’avec un peu d’imagination, on peut limiter notre impact sur l’environnement via la récup’ et la prévention des déchets », résume Charlotte Collet, professeur de 2e primaire.

En amont de la journée « Récup’Attitude » organisée chaque année par GoodPlanet, les professeurs du cycle 5-8 ont minutieusement préparé leurs élèves en  abordant le thème de la récup ‘ en classer, en envisageant la source du problème (production et surconsommation de biens) et des pistes de solutions « made in cycle 5-8 » !

  • Les élèves de 2e primaire se sont intéressés à ce qui se cache derrière la production d’un bien (ex : une feuille de papier et les ressources naturelles entrant dans sa fabrication, mais aussi pour son transport, etc.)
  • En 1e primaire, les élèves ont travaillé sur la récup’ et le remploi  
  • Tandis que les élèves de 3e maternelle ont cherché des pistes pour prévenir les déchets (ex: prendre soin de ses affaires, organiser des collations collectives, privilégier le matériel scolaire solide et durable, etc.)
Le cycle 5-8 comme relais   

Mission suivante ? Réaliser des affiches inventives sur chacun des thèmes (notamment à partir de déchets 3D et de matériel de récup’) pour présenter le sujet aux autres classes. « Nous sommes passés par petits groupes dans les classes pour présenter les panneaux, et pour inviter toute l’école à participer à une récolte de vêtements et à un troc de livres », explique Christine Locquy, enseignante en 3e maternelle.

Toucher toute l’école

L’engouement des plus petits a porté ses fruits : en une semaine, 346 kilos de vêtements ont été déposés devant les portes du secrétariat. Et le jour J, les élèves de 6e primaire ont répondu présents en organisant une pesée des vêtements collectés. Ils ont ensuite calculé la quantité de CO2 épargnée grâce au ramassage. Au total, 3114 kg de CO2 ont ainsi été épargnés (soit 9kg de CO2 par kg de vêtements récoltés). Autre activité au programme : l’échange de livres. « On avait demandé à tous les enfants d’apporter un livre en bon état », explique Chantal Chojnacki. Dans la cour de récréation, les professeurs ont demandé aux élèves de former un cercle et de poser leur livre devant eux. Chaque élève s’est alors promené parmi ses camarades pour choisir un livre et retourner à sa place avec sa nouvelle acquisition. « Les autres classes de maternelle et de primaire ont également procédé à cet échange, mais dans leurs locaux. »

Poursuivre par petites touches

Pour la suite, les enseignants comptent bien rebondir sur cette vague d’enthousiasme et reconduire l’initiative. « Mais entre temps, la récup’ se vit au quotidien », explique l’équipe pédagogique qui a proposé aux élèves un atelier bricolage de jeux de société « tout en récup ». En outre, les parents ont également été invité à poursuivre l’action chez eux. « Les enfants leur ont remis la liste des points de collecte de seconde main situés dans leur commune, ainsi qu’une liste de conseils pour limiter la génération de déchets ». Ce qui a changé depuis lors ? « Les parents n’ajoutent plus d’emballages dans les boîtes-à-tartines de leurs enfants ! », se réjouit Dominique Vernier. Un bon début !

Avis & Conseils pédagogiques

  • Ÿ Pour se lancer, il existe une foule d’outils pédagogiques pour les enseignants, dont ceux de GoodPlanet Belgium dans le cadre de sa campagne « Effet de jeunes contre effet de serre
  •  Le conseil d’une enseignante  

    « Partir de l’histoire « Le voyage du papier » a permis d’éveiller la curiosité de mes élèves. »

    http://www.effetdejeunes.be (> La campagne)

Sources

Fiche "expérience des écoles " sur le site Internet de l'IBGE

pdf

récup (PDF)


Subsidié par

Région de Bruxelles-Capitale, Communauté française

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Partenaire(s)
GoodPlanet Belgium.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be