L'amour en vers, un festival très nature organisé avec des jeunes

Expérience réalisée par
Maison des jeunes de Waterloo (Centr. Communauté franc.), Maison des jeunes d'Evelette (Centr. Communauté franc.).
Cadre
socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), professionnel (entreprises, organisations, commerces, syndicats,...)
Public(s)
jeunes.
Thème(s)
art, environnement - généralités.
Mots clés
art, musique, concert, éco-gestion, social, solidarité, climat, alimentation, consommation.
Date & durée de réalisation
2007.
Lieu de réalisation
(0).

Description de l'expérience

Le festival “L’amour en vers” est le fruit d'un partenariat entre les maisons des jeunes, de Waterloo et d’Evelette, et l’Asbl “L’air de de Rien” qui a créé le concept de ce festival joyeux, familial, ouvert à tous. Objectif : monter un festival « écologique » qui associe solidarité, culture et environnement.

Loin de toutes les organisations mégalos et bruyantes, le festival “L’amour en vers” souhaite s’intégrer à l’environnement et non s’imposer à lui. Sans électricité cet évènement bio acoustique propose une programmation diversifiée : concerts, spectacles de rues, balades nature, restauration ... bio et locale. Des gobelets sous caution, des cendriers de poche, des toilettes sèches, une invitation au co-voiturage et aux transports publics (bon pour une boisson gratuite en échange du titre de transport) complètent l'offre "écologique". Il en ressort , après le passage de quelques centaines de personnes à la journée de festival un rateau avec zéro déchets et un site en très bon état ! Côté musique, les groupes, amateurs et pro, sont convaincus de la démarche et travaillent au « chapeau ». Question organisation, l’asbl s’occupe de la programmation et de la logistique, pendant que les jeunes prennent en charge la « déco » (MJ Waterloo), les animations (MJ Evelette) et à l’occasion proposent un groupe de musique ou une danse. Surtout, ils sont tous impliqués jusqu’au coup lors du festival. Présents dès la veille pour la mise en place, les jeunes participent à toutes les tâches du festival, y compris le bar, les toilettes sèches, le cattering, les animations, avec cette année un lancé de fusils à eau, l’accueil des artistes jusqu’au démontage final le lendemain et le nettoyage (quasi inutile).

  • Ambassadeur

Un moment important est consacré, la veille du festival, avec l'asbl L’R de rien, à parler de l'esprit du festival « l’amour en vers », de manière à ce que les jeunes le communiquent aux festivaliers. Ils assurent ainsi à l'accueil, sous forme d'une tournante de trois jeunes, un stand d'info. « Les gens sont sciés d’écouter les jeunes, et ceux-ci ne manquent pas d’air et d’humour pour faire passer le message ! », témoigne une animatrice. La déco participe également à cette sensibilisation du public et a déjà été l'occasion durant la préparation de réfléchir à la propreté, au gaspillage...
Pour les jeunes, ce sont trois jours plein d’entrain dans une ambiance « super cool ». Ils logent sous tente, avec les animateurs des MJ. Une expérience forte, qui laissera des traces, osons nous croire ! Un des objectifs étant aussi de les sensibiliser au cadre naturel qui les entourent au quotidien mais dont ils ne sont plus conscients. C’est aussi la rencontre entre des jeunes d’horizons différents qui se retrouvent au cours de deux we lors de la préparation, créant quelques chocs de culture entre "citadins" et "ruraux", entre plus et moins nantis. "Mais, il n'y a rien dans votre village ! ?"...

  • Effets de jeunes

Les activités en lien avec l'écologie ne s'arrêtent pas là, il y a même émulation au sein de ces Maisons des jeunes. Ce vendredi 23 octobre les jeunes d'Evelette ont collaboré à une soirée de sensibilisation autour du climat lors de la projection du film "Home". Leur rôle étant de faire un petit court-métrage autour des réactions des participants et de leurs intentions de s'engager concrètement. "Car on veut du concret, pas que du discours!", affirme l'animatrice Doriane.
A Waterloo, la thématique est récurrente depuis plusieurs années. L'année passée a été marquée par la participation au Parlement des jeunes wallons. Cette année démarre avec enthousiasme avec la participation à la campagne " Effets de jeunes contre effets de serre ", avec l'asbl Green. "Les jeunes sont preneurs à 100%", confirme Marylin. La première journée d'action, Croque ta pomme, ce mois d'octobre a déjà permis de développer la débrouille. L'utilisation de facebook (malgré ces détracteurs) a permis d'avoir accès à un verger pour y ramasser des pommes. Un jeune a ramené des châtaignes qui a été à la base d'une soupe. Un calendrier des fruits et légumes de saisons a été confectionné. Et dorénavant, un plat de saison sera cuisiné chaque mois. Pour la prochaine action, Récupératitude, les jeunes veulent être encore plus impliqués dans la démarche. Des ateliers de customisation sont déjà en route, les jeunes apportent des bouts de tissus et boutons alors que d'autres viennent avec un habit à transformer... C'est clair, Marylin se dit "fan" de cette campagne qui permet en toute liberté et créativité de s'investir dans un projet ... tout en étant conforté par le fait que d'autres le font ailleurs.
A Evelette, c'est un projet "Effet Papillon" (??) qui va mobiliser actuellement les troupes, en partenariat avec d'autres MJ dont celles de Rochefort, Ciney, Havelange, Scaltin....
Un souhait pour ces animatrices ? Avoir accès à des outils d'échanges pour connaître ce qui se fait ailleurs, rencontrer, échanger autour des expériences...

Joëlle van den Berg

Sources

http://www.mondequibouge.be

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Partenaire(s)
Asbl “L’R de de Rien”.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be