A l’affût des économies

Expérience réalisée par
Ecoles communales Erquelinnes (Etabl. scolaire).
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
énergie, économie / entreprise.
Mots clés
primaire, énergie, audit énergétique, URE, économie d'énergie.
Date & durée de réalisation
2015.
Lieu de réalisation
Province du Hainaut (6560).

Description de l'expérience

De l’audit à la sensibilisation, l’éco-team de l’école d’Erquelinnes est sur tous les fronts pour remporter le challenge Ecole Zéro Watt. Un projet qui combine apport pédagogique, gain financier et impact positif pour l’environnement.

Ils en ont abattu du boulot les élèves de 6e primaire de l’école communale d’Erquelinnes ! Lors de cette seconde séance d’animation pour le challenge Ecole Zéro Watt (informations complémentaires ), c’est à nouveau Emilie Dusaussois, animatrice du Centre Régional d’Initiation à l’Environnement (CRIE) de Mariemont, qui les accompagne.

Ensemble, ils se remémorent ce qui a déjà été fait : audit énergétique dans toute l’école (relevés de luminosité des pièces, des consommations d’appareils électriques), rédaction d’une charte énergie, élaboration d’un plan d’action, passage dans toutes les classes pour informer de la démarche, création d’affichettes placardées près des fenêtres, portes, interrupteurs et radiateurs, installation de multiprises avec interrupteurs, explication auprès du personnel d’entretien… Et, dernièrement, l’éco-team a écrit une lettre au bourgmestre afin de remplacer les néons existants par des LED et de dévisser certains néons dans les couloirs, de placer un programmateur sur le chauffe-eau et un détecteur de mouvement dans les toilettes.

Chaque élève a aussi une mission de veille, qui varie de semaine en semaine : vérifier que les éclairages soient éteints, les thermostats diminués, les portes et fenêtres fermées, etc. A ce propos, l’éco-team interpelle Emilie : « Comment impliquer davantage encore les autres classes ? » « Il faut tenter d’argumenter, répond alors l’animatrice, d’apporter des explications claires et des solutions concrètes. S’il n’y a pas assez de lumière dans une classe, observez bien le lieu. Les stores sont-ils tous ouverts ? Les fenêtres bien dégagées ? »

  • Apprendre par l’énergie

Après un tour de l’école pour examiner les actions déjà mises en œuvre et celles encore à améliorer (le frigo, par exemple, a bien été débranché avant les congés, mais il est toujours situé à côté d’un radiateur), retour en classe pour une brève animation sur l’effet de serre et le réchauffement climatique. Schémas et photos à l’appui, Emilie explique ces mécanismes, faisant le lien avec les sources d’énergie, la pollution de l’air et l’intérêt pour l’environnement d’économiser l’énergie. La titulaire de classe, Valérie Xhenceval, prend des notes et, en aparté, me glisse : « On a reçu des outils pédagogiques pour faire les liens avec les cours. Cela permet de réaliser toute une série de leçons autour du thème de l’énergie. Mais participer à un tel projet permet surtout de partir du vécu de l’enfant, de ce qu’ils vivent au quotidien, et donc de donner plus de sens à ce que l’on enseigne. »

La récré finie, l’animatrice sort des appareils faits maison, dont un petit néon fixé sur une structure en bois. A l’aide du luxmètre, les élèves calculent qu’un néon avec réflecteur éclaire 2,5 fois plus que sans. « En plus, c’est facile à fabriquer un réflecteur, c’est que de la récup’ », ajoute l’animatrice. Au tableau, d’autres chiffres savants se multiplient pour aboutir à des constats peu négligeables : dévisser 20 néons de 36W (dans des endroits suffisamment lumineux) permet de faire une économie de 8,60€ en seulement 10 jours.

  • Economies et pérennité

Les économies, justement, à qui reviendront-elles ? Présente lors de cette animation, Julie Rorive, conseillère en énergie de la commune d’Erquelinnes, m’explique : « Les économies réalisées permettront à l’école de réinvestir cet argent dans les projets qu’elle souhaite. Mais il est vrai que les budgets étant revus chaque année, je ne peux pas garantir que l’école recevra autant l’année prochaine… » En contact avec d’autres écoles de la province du Hainaut, l’animatrice du CRIE enchaîne : « Cela dépend vraiment d’une commune à l’autre. Mais c’est certain que pour les écoles du réseau libre, la dimension budgétaire du projet est plus intéressante, puisque les économies réalisées leur reviennent directement. Mais ça ne veut pas dire que les écoles du réseau libre sont nécessairement plus motivées que les écoles communales ! »

Les élèves, eux, semblent très motivés à l’idée de… gagner le challenge ! Mais qu’en sera-t-il de l’après-challenge ? Dans l’entité d’Erquelinnes, d’autres écoles communales ont participé aux éditions précédentes d’Ecole Zéro Watt. « Dans ces écoles, ça se poursuit, souligne la conseillère en énergie. Au niveau structurel, les améliorations mises en œuvre perdurent inévitablement. Au niveau de la sensibilisation aussi, mais peut-être pas autant ni systématiquement... » En tout cas, l’enseignante d’Erquelinnes a déjà prévu de contacter sa collègue de l’implantation de Solre-sur-Sambre (qui participe au challenge pour la 3e année consécutive) afin de glaner des conseils pour péréniser le projet l’année prochaine.


 

Avis & Conseils pédagogiques

  • Challenge Ecole Zéro Watt

En participant au challenge Ecole Zéro Watt, une trentaine d’écoles fondamentales de Wallonie se sont lancées le défi de diminuer leurs consommations énergétiques. Sous la conduite d’animateurs spécialisés en éducation à l’énergie (Besace , COREN , CRIE de Mariemont ,
Empreintes , EG Energy , Hypothèse , Scienceinfuse )  et avec l’appui de Facilitateurs Education Energie (J. Claessens et J.-M. Guillemeau), ces écoles réalisent un projet pédagogique sur l’énergie tout en faisant des économies. Ces projets, relayés par Sudpresse, passent par la création d’un éco-team, une sensibilisation à l’énergie, un audit participatif, un plan d’amélioration et une évaluation. A l’issue du challenge, certaines écoles remportent des prix pour les économies réalisées. Lors des trois saisons précédentes, les 102 écoles finalistes ont réalisé jusqu’à 50 % d’économie d’électricité. Prochaine édition dès la rentrée 2015.

Infos : 04 366 22 68 - jean-marc.guillemeau@ulg.ac.be
www.educ-energie.ulg.ac.be et http://zerowatt.blogs.sudinfo.be

Sources

Magazine Symbioses n°105: Eduquer à l'énergie

pdf

économies (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos

Contact:
- Ecole communale d'Equelinnes - 071 55 92 85
- CRIE de Marimont - 064 23 80 10 www.crie-marimont.be

 

 


Partenaire(s)
CRIE de Mariemont.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be