A l’école des éléments

Expérience réalisée par
Vents d'Houyet Académie (A.S.B.L.).
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
énergie.
Mots clés
approche sensorielle, énergie, primaire, pédagogie du dehors, énergie douce, énergie éolienne, pédagogie du dehors.
Date & durée de réalisation
2015.
Lieu de réalisation
Province de Namur (5560).

Description de l'expérience

Découvrir l’énergie avec les sens, le nez au vent, les pieds dans l’eau et le soleil sur la peau. De l’éolien à l’hydraulique, du solaire à l’isolation. S’y frotter, imaginer, fabriquer, jouer. Dehors, en pleine nature. C’est la philosophie des animations scolaires et classes énergie de Vents d’Houyet Académie.

Deux yourtes mongoles, posées en pleine nature, sur la crête du petit village namurois de Mesnil-Eglise. Au pied d’une éolienne - une vraie - financée par des enfants 1. Beauraing et les paysages de la Famenne s’étendent en contre-bas. A l’horizon, on aperçoit les fumeroles de la centrale nucléaire de Chooz. Le vent fouette le visage. C’est d’ici que partent les animations énergie de l’asbl Vents d’Houyet Académie. « Les classes maternelles et primaires viennent soit pour une journée, soit pour une classe verte “énergie” de 3 à 5 jours, explique Marie-Paule Lerude, coordinatrice de l’association. Pour environ 200 euros/enfant pour 5 jours, on prend tout en charge : animations, logement dans un gîte proche, alimentation durable…
Et les enseignants choisissent les activités de la semaine à la carte. »

Ils auront l’embarras du choix.  Partir dans les pas d’Ulysse, à qui le dieu Eole a offert un sac contenant tous les vents. Dessiner une éolienne sans la voir (un enfant observe l’éolienne puis vient la décrire à son groupe), en fabriquer une miniature. Au rythme d’histoires contées, plonger dans le vent pour le toucher et l’écouter. Installer une girouette pour faire des expériences. « On privilégie le dehors, pour découvrir les énergies et leur fonctionnement au contact des éléments », raconte Pierre Rasse, l’un des « animinventeurs » de toutes ces activités. Chaque journée combine plusieurs ingrédients : imaginaire, sensoriel, artistique, scientifique, technique. Et quand il n’y a pas de vent, c’est parfois l’énergie musculaire qui prend le relais, comme en témoigne le petit Tom, venu en classe verte avec l’école de Humain : « Quand on a eu fini de fabriquer les cerfs-volants, on les a essayés dehors. Au début, il a fallu courir parce qu’il n’y avait pas beaucoup de vent. »

  • Toutes les formes d’énergie

Ces classes vertes, ce n’est pas que du vent. De l’énergie solaire aussi : sous le soleil, créer un cadran solaire, cuisiner dans un four solaire, comprendre l’effet de serre, construire un panneau solaire thermique… « On part également à la découverte de l’énergie hydraulique, explique Pierre Rasse. Les enfants vont marcher dans le ruisseau, se rendre compte que c’est une force, comprendre en ressentant, par la peau, par la vue, de tout leur être sensible et affectif. » Ils vont parfois visiter un vieux moulin à eau alimentant deux gîtes en électricité. Le bruit de la roue, l’odeur de la graisse dans les rouages. D’autres enseignants préfèrent aborder l’isolation et les économies d’énergie en préparant notamment un repas chaud basse énergie dans une « marmite magique ». « Après toutes ces activités, il y a toujours des moments de structuration des apprentissages, lors desquels on revient sur les notions approchées, souligne l’animateur. Par exemple, avec la marmite, on va aborder la convection, le rayonnement, la conduction. »

Emilie Darge, enseignante à l’école communale de Ruette (Virton), connait bien les séjours de Vents d’Houyet Académie. Elle y a participé à deux reprises, durant 5 jours, avec des classes de 1ère, 2e et 3e primaire : « C'est très intéressant et enrichissant de pouvoir vivre en direct certains thèmes que l'on doit aborder dans notre programme. Chaque activité nous plonge dans une histoire imaginaire qui enrobe la découverte d'un nouveau thème. On établit aussi un lien avec notre propre vécu. C'est par là que devraient commencer tous les apprentissages. » Pour les aider, les enseignants reçoivent des fiches pédagogiques reprenant infos et expériences. Pour prolonger la thématique de retour en classe, s’ils en ont encore l’énergie.

Sources

Magazine Symbioses n°105: Eduquer à l'énergie

pdf

éléments (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
Contact: Vents d'Houyet Académie - 082 64 63 05 - www.ventsdhouyetacademie.be

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be