Les chemins de la Transition

Expérience réalisée par
Ath en Transition.
Cadre
autre
Public(s)
adultes.
Thème(s)
énergie, économie / entreprise.
Mots clés
énergie, bâtiment, construction, formation, transition, adulte.
Date & durée de réalisation
2015.
Lieu de réalisation
Province du Hainaut (7800).

Description de l'expérience

Les Initiatives de Transition fleurissent. Plus de 2000 de par de monde, réparties dans près de 50 pays. La Belgique en compte environ 90 à ce jour. Menées par des citoyens au niveau local, ces démarches ouvertes à tous visent à construire des alternatives concrètes face aux crises économiques, sociales et écologiques qui s’annoncent.

Cofondateur de Ath en Transition et du Réseau Transition.be, Josué Dusoulier partage un constat qui anime la plupart des citoyens prenant part au mouvement de la Transition : « Les scientifiques annoncent que pour éviter une augmentation des températures de plus de 2°C, qui aurait des conséquences catastrophiques sur le climat, il faut que 80% des énergies fossiles restent dans le sol.
Et il ne reste que 5 à 10 ans pour que les choses changent… Alors, comment construire au plus vite une société viable en ayant recours le moins possible aux énergies fossiles ? » C’est dans l’action concrète que le mouvement de la Transition puise ses solutions.
Une action qui se veut locale, positive et créatrice de lien social entre habitants d’un même quartier. « Chaque groupe de citoyens va faire son propre cheminement et construire les actions qui lui font sens. Il n’y a pas une voie unique de transition mais des cheminements multiples. »

Concrètement, ça peut se traduire par la mise en place d’un Repair Café (atelier de réparation d’objets et appareils pour éviter d’acheter du neuf), d’un système de covoiturage, ou encore de projets privilégiant une alimentation locale et produite dans le respect de l’environnement. Ces démarches, parfois mises en œuvre avec des partenaires locaux (producteurs, associations, communes), limitent les émissions de CO2 et le recours aux ressources énergétiques.

Josué poursuit avec un autre exemple, émanant de la ville anglaise de Totnes, pionnière en matière de Transition : « Les habitants ont mis en place des Rues en Transition. Le principe est de réunir quelques voisins d’une même rue et, sur base d’un carnet présentant des gestes concrets et gratuits, de faire des petites actions favorisant la sobriété énergétique. Cela peut toucher aux consommations d’énergie, aux déplacements, à l’alimentation… A Totnes, 550 familles ont participé à la démarche. En moyenne, par an, chaque famille a économisé 700 à 800€ et a évité que 1,3 tonnes de CO2 ne s’échappe dans l’atmosphère. » Ath en Transition va lancer un projet similaire dans la région. Parce que les Initiatives en Transition, c’est ça aussi : s’inspirer de ce qui se fait ailleurs et donner encore plus d’ampleur au mouvement.

Céline Teret

Avis & Conseils pédagogiques


Sources

Magazine Symbioses n°105: Eduquer à l'énergie

pdf

Transition (PDF)


Indicateurs

Ettendue géographique de l'action :
local

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
Plus d'infos: www.athentransion.be et www.reseautransition

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be