L'environnement pour tous

Expérience réalisée par
Domaine de Mozet - Guides Catholiques de Belgique (A.S.B.L.).
Cadre
socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), professionnel (entreprises, organisations, commerces, syndicats,...)
Public(s)
public précarisé, jeunes.
Thème(s)
nature / biodiversité.
Mots clés
nature, jeune, public défavorisé, mare, cuisine sauvage, social.
Date & durée de réalisation
2015.
Lieu de réalisation
Province de Namur (5340).

Description de l'expérience

Depuis 10 ans, le bucolique Domaine de Mozet fait découvrir la nature à des groupes défavorisés. Du centre pour demandeurs d’asile à la maison d’accueil, de la bibliothèque de rue à l’école en discrimination positive. Ensemble, ils se mettent en projet pendant deux ans. Immersion, action, émotion.

Aujourd’hui, on va aller à la rencontre des habitants de la mare, lance François Louette, animateur au Domaine de Mozet. Mais avant, durant vingt minutes en sous-groupes, vous allez peindre une mare et ce que vous imaginez y trouver ». Devant lui, une quinzaine d’ados du foyer pour jeunes de Schaltin (près de Ciney). Ca discute, puis crée à chaque table : ici un requin et un crabe, là une grenouille et un héron. « Cette phase de représentation initiale les met en état de découverte active lorsqu’ils seront sur le terrain », nous confie l’animateur. Une petite heure plus tard, lorsque les jeunes plongent leur épuisette dans la mare de Mozet, c’est en effet une vie inattendue qu’ils découvrent. « Ici, j’ai quelque chose qui bouge, un truc bizarre, crie un gamin. C’est quoi ? » Il essaie d’imaginer la réponse, puis vérifie son hypothèse avec l’animateur, en utilisant une clé de détermination simplifiée : c’est une belle larve de libellule. Presque aussi impressionnante que le triton attrapé par son voisin

  • De la découverte à la mise en projet

La mare est le lieu idéal pour parler de respect. « Attention de ne pas prendre les œufs de grenouille, insiste François. Les parents viennent déposer ici leurs petits puis s’en vont. C’est un milieu où ils sont à la fois protégés et livrés à eux mêmes. » Une analogie étonnante avec la situation de certains jeunes, hébergés à Schaltin suite à des problèmes scolaires, psychologiques ou familiaux. Jean, leur éducateur : « Ils ont de 13 à 15 ans. La moitié vient d’un milieu défavorisé. La nature, beaucoup ne la connaissent pas. C’est important qu’ils puissent la découvrir. Aujourd’hui, c’est notre 4e journée de rencontre depuis janvier. Les autres étaient consacrées à une immersion sensorielle, au suivi de traces d’animaux, à la construction de cabanes, à la cueillette de plantes sauvages comestibles... »

Le programme Environnement pour tous est composé d’une douzaine de (demi-)journées qui s’étalent en général sur deux ans. La première année est consacrée à des sorties nature, à Mozet ou sur le territoire du partenaire. « Ensuite, la deuxième année, nous cherchons avec le groupe quel projet nature ou environnement pourrait être entrepris chez eux, à partir de nos découvertes, en tenant compte de leurs capacités individuelles et de groupe, des moyens disponibles, explique Myriam Willocx, l’animatrice-coordinatrice qui a lancé Environnement pour tous il y a dix ans. Nous allons par exemple planter des arbres fruitiers, réhabiliter une mare, créer un livre ou des fiches de balades, monter un club-nature, organiser une fête de quartier ou défricher un sentier... » Ainsi, la semaine prochaine, François et Myriam iront dans le centre pour demandeurs d’asile de Ans, pour mettre en place avec les familles des réfugiés un jardin de plantes aromatiques, afin qu’ils puissent donner à leurs plats des saveurs de chez eux, sans dépenser un sou. « Nous travaillons toujours avec des structures partenaires. C’est très important, mais ça demande beaucoup d’ouverture et d’écoute, d’adaptation. Tout le projet se construit sur base des échanges avec eux », explique Myriam, qui a débuté sa carrière à ATD Quart-Monde. Le Domaine de Mozet accompagne ainsi gratuitement une quinzaine de groupes par an : centres d’accueil pour demandeurs d’asile, associations d’aide aux détenus sortant de prison, bibliothèques de rue, restaurants sociaux, écoles de devoirs, CEFA, écoles en discrimination positive ou d’enseignement spécialisé... Lors des vacances d’été, le Domaine intègre aussi aux stages traditionnels des enfants issus de diverses institutions.

Christophe DUBOIS

Avis & Conseils pédagogiques

  • Par l’environnement, pour les gens

Sur le bord de la mare, les jeunes de Schaltin admirent le fruit de leur pêche. « Pour nous, l’environnement est un outil, et non une fin en soi, souligne François Louette. Un outil pour développer la cohésion, la confiance en soi, la liberté, le bien-être, le sens communautaire. C’est possible uniquement si une relation à cet environnement se crée. C’est pourquoi nous passons beaucoup par une approche sensorielle et affective de la nature. Et être acteur de son projet - pas trop gros pour être sûr qu’il réussisse - va permettre à chacun de se sentir valorisé. Nous n'avons pas la prétention de changer complètement la vie des gens qui vivent nos projets, mais nous avons l'ambition de leur offrir, par petites touches, la possibilité d'évoluer, de s'ouvrir aux autres, de respecter l'environnement pour réapprendre à se respecter eux-mêmes. »

Myriam Willocx conclut : « C’est un espace où ils sont libres, où on ne demande pas de performances, où on part de leurs capacités et de leurs savoirs. Nombreux sont ceux qui se découvrent un don, pour approcher tel animal, pour construire une cabane, etc. L’émerveillement de découvrir une vie insoupçonnée les emporte au-delà des difficultés de leur vie à eux.»

Sources

Magazine Symbioses n°106 : Environnement & social : vers une alliance éducative

pdf

Env pour tous (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
Domaine de Mozet - 081 588 404 -
epourtous@mozet.be - www.mozet.be

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be