A l’école de la rue

Expérience réalisée par
Ecole fondamentale "Les Marronniers".
Cadre
scolaire et parascolaire
Public(s)
enfants (maternelle/primaire).
Thème(s)
milieu rural, cadre de vie / logement.
Mots clés
milieu de vie, quartier, enfant, citoyenneté, milieu urbain.
Date & durée de réalisation
2017.
Lieu de réalisation
Région Bruxelloise (1070).

Description de l'expérience

Changer son regard sur le quartier de l'école, c'est le défi que les institutrices de 5è et 6è primaires de l'école Les Marronniers à Anderlecht ont lancé à leurs élèves. Immergés au cœur de richesses passées et présentes, une quarantaine d'enfants ont, pendant deux ans, (re)découvert les alentours de leur école en participant au projet « Mon quartier, mon patrimoine » de l'asbl Arkadia.

Un matin de décembre, Place de la Résistance au centre d'Anderlecht, les élèves des classes de 6e primaire de l'école Les Marronniers attendent, impatients. C'est un grand jour, même le bourgmestre est présent ! La place, habituellement plutôt sobre, s'est parée de couleurs vives et de phrases interpellantes. « Bonheur à partager », « Carpe Diem ». Des messages positifs, choisis par les élèves eux-mêmes. « En passant sur la place, les gens vont lire ces phrases, ça les mettra de bonne humeur et ça leur donnera envie de revenir dans notre quartier ! », s’enthousiasme Ilias, élève dans la classe de Madame Elfiali. « Ces phrases, c'est la concrétisation d'un projet de 2 ans, c'est très valorisant pour eux », ajoute l'enseignante. Alors, rembobinons !

  • D’hier à aujourd’hui

Quels sont les endroits que vous connaissez à proximité de l’école ? Reconnaissez-vous cette photo prise dans le quartier ? Mais au fond, qu’est-ce qu’un quartier ? C’est avec toutes ces questions que Muriel, animatrice du projet Mon quartier, mon patrimoine chez Arkadia, est arrivée auprès des élèves de 5e primaire au printemps 2016. Munis chacun d’un carnet de suivi, les enfants ont été invités à remonter le fil du temps pour mieux tisser les contours de leur quartier d'aujourd’hui. « Le projet a pour but de leur faire (re)découvrir les abords de leur école à la fois de manière historique, patrimoniale, artistique et citoyenne, explique Muriel. Pour ce faire, les animations alternent entre une activité en classe et une sortie. »

Et en matière d’activités, les enfants n'ont pas été en reste ! A proximité de l'école, ils ont joué à retrouver des éléments architecturaux de façades anciennes. Ils se sont aussi baladés sur les limites du contrat de Quartier Durable1 dans lequel se situe leur école. Ils ont également visité la maison d’Érasme (qui vécut quelques temps à Anderlecht). « Les élèves étaient très motivés de pouvoir sortir de l’école et de faire toutes ces découvertes, commente Madame Elfiali. Le projet avait d’autant plus de sens pour nous qu’il mobilisait des compétences attendues en 5e et 6e années. » En effet, de retour en classe, les enfants ont appris à se situer sur une carte et ont rédigé plusieurs articles pour le journal de l'école. Ils ont ensuite réalisé des façades miniatures à partir de matériaux de récup' et ont rencontré et interrogé Hanan, représentante du contrat de Quartier Durable Biestebroek, qui leur a permis de comprendre l’utilité de celui-ci.

  • Vivre ensemble

S’ancrer dans la vie de son quartier, c'est aussi une des vocations du projet. Les élèves ont ainsi  participé au projet Les murs qui parlent, réunissant des habitants, des commerçants et des jeunes autour de l'embellissement de la Place de la Résistance. Accompagnés par Les Ateliers Safa, une association toute proche, ils ont travaillé sur les différentes typographies des citations qui ornent désormais les bancs de la place. « On voulait rendre la place plus belle avec les idées et les créations des enfants et créer une identité de quartier », expliquent les Ateliers Safa. A entendre Ilias et ses camarades de classe, c'est chose faite :
« Notre quartier, c'est le meilleur du monde ! », s'exclament-ils. Et Bilal et Gabriel de conclure : « On doit tous vivre ensemble, alors si on a un problème, il faut en parler plutôt que se bagarrer. Et pour que tous les enfants puissent jouer sur une belle place propre, on doit tous faire attention. »
Le projet ne s’arrête pas là ! D’ici à la fin de l’année, Muriel proposera aux enfants d’observer le quartier sous l’angle des enjeux de mobilité. Aussi, ils retrouveront Hanan pour identifier ensemble les espaces verts accessibles depuis l’école et lui faire part de leurs avis et recommandations en vue de les améliorer. De nouvelles explorations en perspective, pour voir son quartier autrement, pas à pas.

Hélène Colon


1 Un contrat de Quartier Durable est un programme d’actions sur 7 ans en vue d'améliorer un quartier d’un point de vue urbanistique et socio-économique. L'environnement constitue une préoccupation transversale. www.quartiers.brussels

Sources

Symbioses n°113:   La rue est à nous !

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
- Arkadia asbl - 02 319 45 60 - www.arkadia.be
- Ecole Les Marronniers, Anderlecht - 02 521 12 23 - www.marronniers.net
Partenaire(s)
Arkadia.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be