Quand les « petites gens » font un petit film

Expérience réalisée par
CPAS de Herstal.
Cadre
socio-culturel (associations: sport., cult., environ.,...), professionnel (entreprises, organisations, commerces, syndicats,...)
Public(s)
adultes, public précarisé.
Thème(s)
énergie, art.
Mots clés
énergie, social, film, URE, écocitoyenneté.
Date & durée de réalisation
2009.
Lieu de réalisation
Province de Liège (4000).

Description de l'expérience

Elles sont huit, ont entre 31 et 61 ans et habitent à Herstal. Elles sont mères, certaines grands-mères. Elles fréquentent divers ateliers mis en place par le CPAS ou bénéficient d’un soutien auprès du Service Energie. En mai 2007, elles se sont lancées dans un projet qui a duré plusieurs mois : la réalisation de « La part du Papillon »,

Elles sont huit, ont entre 31 et 61 ans et habitent à Herstal. Elles sont mères, certaines grands-mères. Elles fréquentent divers ateliers mis en place par le CPAS ou bénéficient d’un soutien auprès du Service Energie. En mai 2007, elles se sont lancées dans un projet qui a duré plusieurs mois : la réalisation de « La part du Papillon », un film d’animation sur l’énergie, avec l’appui de l’asbl Caméra-etc, mandatée par le CPAS d’Herstal, lui-même subsidié par la Région wallonne*.

Pour elles, la question de l’énergie était aussi salée que les factures d’électricité ou de chauffage qui, dans certains cas, les avaient plongées dans l’endettement. D’où l’importance d’une guidance sociale énergétique aidant non seulement à lire et payer les factures, mais aussi à comprendre pourquoi et comment diminuer le niveau des consommations. Et pour cela, rien de tel que de se lancer dans un projet concret.

De l’engagement, il en fallait, en effet, pour mener à bien ce court-métrage. Rien n’a été laissé au hasard : visionnage d’un « C’est pas sorcier » sur l’énergie, jeu de société, visites de sites… « Je les ai rencontrées suite à ces visites, explique Loredana Tésoro, de l’asbl d’éducation à l’environnement Roule-ta-Bille. En sortant de Tihange ou d’Intradel, elles se disaient que les progrès techniques allaient tout arranger. En prenant distance, elles ont compris qu’il n’y avait pas de solution miracle, et que les petites gens - comme elles disent - seraient les premières victimes, notamment de l’augmentation du prix de l’énergie. Ça les a révoltées. Ensemble, on a essayé de trouver des solutions possibles, individuelles et collectives, économiques et politiques. »

De là est né le scénario du film, « La part du papillon », qu’elles ont ensuite réalisé étape par étape. Son but : nous interroger sur nos modes de consommation et nous pousser à réagir. Le résultat est suprenant, attrayant, mélange d’images d’animation et de vidéo, passant de l’interview d’expert au conte poétique. Espérons qu’il ait autant de succès que « Ma voisine et moi », un film d’animation sur l’énergie à la maison qui avait déjà été réalisé en 2005 à Herstal, pour un projet similaire. Il avait remporté des prix au Japon, en Grèce et en Russie. Et passe aujourd’hui encore en boucle dans la salle d’attente du CPAS, avant de bientôt faire le tour des écoles.

Christophe Dubois

Sources

Magazine Symbioses n°80

DVD "Energissimo".


pdf

Quand les "petites gens" font un petit film (PDF)


Subsidié par

Région wallonne, Commune

Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos

www.camera-etc.be


Partenaire(s)
Camera-etc, Roule Ta Bille.
Outil(s) pédagogique(s)
C'est pas sorcier.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be