Un quartier au naturel

Expérience réalisée par
Cité Forest Vert (A.S.B.L.).
Cadre
collectivites (homes, ateliers proteges, hopitaux, habitats,...).
Public(s)
tous publics - famille.
Thème(s)
citoyenneté, milieu urbain.
Mots clés
nature, écocitoyenneté, milieu urbain, jardin, consommation d'énergie, éco-consommation, biodiversité, environnement.
Lieu de réalisation
Région Bruxelloise (1190).

Description de l'expérience

Des citoyens redonnent à leur quartier bruxellois un petit air de campagne, en y invitant la biodiversité. Bienvenue à la Cité Forest Vert.

Au détour d’une venelle, se dressent fièrement 9 arbres fruitiers, frôlant une farandole d’arbustes à petits fruits. Un petit verger entouré de maisonnées. Un coin de nature en pleine ville. Nous voici dans l’ancienne « cité-jardin » de Forest, qui logeait des familles ouvrières dans les années 20. Dans ce quartier, se côtoient aujourd’hui locataires de logements sociaux et propriétaires des anciennes maisons sociales. Ce sont les habitants qui ont récemment planté les pommiers, poiriers et arbustes sur cette parcelle de terre peu exploitée, si ce n’est comme latrines canines. « On a opté uniquement pour arbres de variétés locales et anciennes, explique Delphine, une habitante. C’est une manière de recréer du lien entre l’homme et la nature, mais aussi de réinvestir l’espace vert public en toute convivialité. D’ailleurs, on envisage d’organiser ici des activités ludiques et didactiques, lors de la récolte des fruits par exemple. » Lors de cette journée « verger », certains voisins sont repartis avec leur propre arbre sous le bras à replanter dans leur jardin. Et dire qu’il y a près de 100 ans, les contrats de bail stipulaient que les occupants des maisons sociales devaient s’engager à choyer un arbre fruitier… Un vrai retour aux sources !

En sillonnant encore les ruelles étroites, on tombe nez à nez avec une structure de dalles et de terre, formant une spirale. Construit à partir de matériaux de récupération, ce refuge pour la nature accueille des plantes vivaces indigènes et comestibles, ainsi que des abris pour la petite faune locale, de l’abeille solitaire au papillon, en passant même par le hérisson. Il s’agit de l’œuvre d’enfants et d’adultes du quartier, avec l’aide de l’association Apis Bruoc Sella.

  • Des habitants actifs
Cette effervescence de projets émane d’une petite dizaine d’habitants. Lors d’une fête des voisins, l’idée germe de répondre à l’appel à projets « Quartier durable » lancé par Bruxelles Environnement. « On a sondé l’intérêt des gens du quartier via un toutes-boîtes, poursuit Delphine. On a eu 10% de réponses, donc on s’est lancé. » Le projet « Cité Forest Vert » (du nom de la cité-jardin d’antan) voit le jour. Lauréat de l’appel à projets, il devient officiellement « Quartier durable », bénéficiant d’une aide financière et d’un accompagnement personnalisé.

Depuis, chaque membre de ce noyau dur de citoyens s’investit dans la mise en place des activités de la Cité Forest Vert. « On a tous une famille et un boulot, mais on prend quand même le temps, lance Laetitia, l’épicière du quartier. Ce qui est fantastique, c’est qu’on a tous un potentiel à offrir. » Delphine enchaîne : « En effet, on dispose déjà de beaucoup de ressources en interne et on est très complémentaires. » Une guide nature, une graphiste, d’autres encore dotés d’un don artistique, d’un carnet d’adresses, d’un grand sens de l’organisation et de la débrouille... La fine équipe fait aussi appel à des partenaires associatifs, comme Habitat et Rénovation, Adalia ou encore Nature & Progrès. Sans compter le soutien de la commune. Et, bien entendu, la petite centaine d’habitants du quartier et au-delà, qui supportent le projet, en prêtant main-forte ponctuellement, en participant aux activités, ou en demandant simplement d’être tenus au courant.

  • Un quartier riche
Il faut dire aussi que ce charmant quartier recèle, par essence même, de multiples trésors propices à la découverte et à la créativité : sa mixité sociale et culturelle, ses nombreux jardins, ses zones publiques vertes… Un potager de quartier est d’ailleurs sur le feu. Une vingtaine de futurs jardiniers ont répondu à l’appel lancé par le groupe pilote (via internet et toutes-boîtes) et cogitent sur la mise en place de ce nouvel espace. A venir, aussi, l’élaboration d’un parcours de découverte de la nature et de l’histoire du quartier. Des panneaux didactiques seront confectionnés sur base de matériaux créés par les enfants fréquentant les associations du quartier. Chaque projet est pensé pour fonctionner, à terme, en toute autonomie.

Ca bouge, donc. Et encore, il ne s’agit ici que de l’axe « nature » du projet qui vise à renforcer la biodiversité, préserver les ressources naturelles et rétablir le patrimoine végétal du quartier. D’autres pans de la Cité Forest Vert touchent aux éco-comportements, aux économies d’énergie… Avec toujours, la participation active des habitants. Les paniers de légumes bio proposés par la supérette de Laetitia, les soupes de légumes de saison concoctées par Rina, le « Carnaval pour pas un balle » où les enfants paradent en déguisements récup’ et les mamans préparent des petits plats de leur pays d’origine. En filigrane de ce foisonnement de projets, la convivialité, sans l’ombre d’un doute !

Céline Teret

Sources

Magazine Symbioses n°85

pdf

Un quartier au naturel (PDF)


Indicateurs

Autres informations liées à cette expérience :

Plus d'infos
Contacts :

 


Partenaire(s)
Habitat et Rénovation, Nature et Progrès Belgique, Adalia 2.0.

Vous avez des questions ? Vous désirez nous faire part d'une expérience que vous avez réalisée ?
Contactez notre service d'infos : info@reseau-idee.be