Aller au contenu principal

Atelier

Vannerie sauvage

stage-vannerie-gaumette

Objectif du stage: identifier, récolter et traiter si besoin les matériaux sauvages utilisables en vannerie

Cette passion permet de concilier bien des aspects qui tiennent aux cœurs des vanniers: le contact avec la nature, la créativité, le retour aux sources des gestes ancestraux...

Le vannier pratiquant la vannerie sauvage n’utilise pour ses réalisations que les matériaux qu’il trouve dans la nature.

C’est ainsi que le lierre qui retombe des vieux murs, la clématite sauvage, plante parasite que l’on trouve surtout en terrain calcaire, la ronce à laquelle il vaut mieux ne pas trop se frotter, le noisetier, le saule, et autres tiges souples découvertes au gré des promenades se transforment en paniers, abat-jours, paniers à buches, nichoirs et mangeoires pour oiseaux, etc.…

D’autres lianes sauvages comme le chèvrefeuille et la pervenche peuvent aussi être utilisées.

Tresser des végétaux et faire de la vannerie ne s’improvise pas mais tout un chacun peut, à son niveau, pénétrer ce monde fascinant et progresser rapidement.

Dés le premier stage de formation, chacun peut emporter avec lui le fruit de son travail.

Information

Organisateur
La Gaumette

Découvrez toutes les activités répertoriées par le Réseau IDée