Offre de stage 2013: Développement rural et autopromotion communautaire

Offre publiée le
02/10/2012 .

Présentation :

«COMMUNAUTES VILLAGEOISES DE LA COMMUNE DE NKOL-METET AU CAMEROUN »

1. CONTEXTE

Alternatives Durables pour le Développement (ADD) est une organisation sociale à but non lucratif qui œuvre pour le développement local dans les régions du Centre, du Sud et de l’Est du Cameroun. Son action vise essentiellement l’amélioration du cadre et du niveau de vie des populations vivant en milieu rural et urbain, en mettant un accent particulier sur la participation des femmes et des jeunes dans le processus de développement de leurs communautés. Afin d’opérationnaliser cette mission, ADD s’active sur 3 domaines : la gestion durable des ressources naturelles, la santé communautaire, la gouvernance locale et la décentralisation.

En 2010, ADD s’est doté d’un Plan stratégique à l’horizon 2017. Son mandat est d’améliorer à la fois l’implication citoyenne des acteurs communautaires dans les processus de gouvernance locale et l’accès des communautés notamment pauvres et marginalisées aux services sociaux de base, de soutenir les initiatives locales productrices de richesses et créatrices d’emploi, en vue de lutter contre la pauvreté et contribuer à un développement humain durable.

Pour atteindre ces objectifs, ADD a retenu comme principale stratégie la conduite d’études et recherche-action diverses afin de mieux cerner le contexte de la zone de travail. Ces études permettent d’établir une situation de référence partagée par l’ensemble des acteurs et à partir de laquelle les changements obtenus peuvent être appréciés. Elles doivent déboucher sur des projets dans lesquels le personnel de l’association doit valoriser son savoir faire, et provoquer des changements pouvant être imputables directement ou indirectement à l’action d’ADD.

C’est dans ce cadre qu’intervient la présente étude monographique. Elle permettra de réaliser une photographie détaillée des villages ciblés de concert avec les autorités municipales de Nkolmetet.

2. OBJECTIFS

Deux objectifs principaux sont assignés à cette étude à savoir :

  1. Faire un état des lieux du développement local dans les villages cibles. Conduire des diagnostics dans les villages cibles afin d’établir une situation de référence de leur état de développement actuel (acquis, contraintes, opportunités, menaces)
  2. Obtenir des données quantitatives et qualitatives dans les domaines suivants : organisation administrative et données sociologiques du milieu, description de l’environnement physique et géographique, de l’usage des espaces, du secteur économique, infrastructurel ou identifier le potentiel social, économique, environnemental, culturel…
  3. Procéder à une analyse prospective des données collectées dans les villages cibles, les dépouiller, en faire une synthèse, les enrichir puis les présenter aux différentes parties prenantes pour validation ; ressortir des informations permettant d’identifier les besoins des communautés, les priorités de développement et les axes de renforcement des capacités ; rassembler des données assurant une planification efficiente du développement des villages concernés.
  4. Disposer d’un cadre (rapport de stage, projet) efficace d’information et d’accompagnement des initiatives locales identifiées comme porteuses de valeur ajoutée.
    • Élaborer le rapport de stage : le rapport de stage sera élaboré au fur à mesure, et un exemplaire de la version finale sera laissé à ADD.
    • Élaborer un canevas de projet commun pour les différents villages : présenter le contexte du projet, décrire les problématiques pertinentes qui se posent dans le secteur d’intervention du projet, justifier le projet (arbre à problèmes, arbre à solutions), élaborer un cadre logique de réalisation du projet, décrire les risques de mise en œuvre du projet, décrire la viabilité politique, sociale, économique, environnementale du projet, budgétiser les activités, interagir pour la recherche d’appuis.

Au-delà, l’étude répond à la nécessité de valoriser les ressources humaines locales, d’optimiser la gestion des ressources locales, d’améliorer les relations avec différents acteurs, et de gérer au mieux le patrimoine local. De plus, les recommandations des stagiaires devront respecter les orientations majeures suivantes :

  • l’orientation du processus de développement vers la réduction de la pauvreté et la création de richesses;
  • la prise en compte des intérêts stratégiques des différents groupes sociaux (femmes, jeunes, agriculteurs, entrepreneurs, services techniques, municipalité) ;
  • la participation des communautés et des autres acteurs installés ou intervenant dans la commune (secteur privé, État ou société civile) considérés comme personnes ressources pouvant contribuer à l’analyse des situations, la formulation de propositions et la prise de responsabilités.

3- METHODOLOGIE DE RÉALISATION DE LA MONOGRAPHIE

La méthodologie proposée afin de recueillir des données utiles à l’élaboration de la monographie est basée sur trois axes :

  1. L’administration des questionnaires : les questionnaires administrés sont surtout destinés aux communautés villageoises. Ils visent à obtenir des données du mode de vie villageois, de l’économie villageoise, de l’accès aux infrastructures, etc. Ainsi, les questions posées doivent être basées sur différents domaines entre autres : l’agriculture, l’élevage, la cueillette, la santé, l’éducation, le commerce, les infrastructures, l’environnement, etc.
  2. Le recueil des données secondaires : le recueil des données secondaires se fera à travers la documentation fournie par la mairie de Nkolmetet, les ONG basées ou intervenant dans la zone, les services déconcentrés de l’État, les chefs de villages, les acteurs associatifs locaux, etc.
  3. L’entretien avec les responsables des structures impliquées dans le développement local : les entretiens peuvent se dérouler à plusieurs niveaux. En effet, les stagiaires peuvent s’entretenir avec les responsables des services déconcentrés de l’état présent dans la localité. L’objectif était d’obtenir des informations sur le fonctionnement, le rôle et les interactions des services concernés.

4. ÉTAPES DE MISE EN ŒUVRE DE L’ÉTUDE

Pour atteindre les objectifs fixés, les stagiaires :

  • Seront présentés aux autorités, politiques, religieuses, administratives locales ;
  • Feront une prise de contact et travailleront autant avec les communautés villageoises de la Commune de Nkol Metet qu’avec les différents services publics et privés intervenant dans les domaines d’étude ciblés par le stage ;
  • Feront le planning de leurs descentes de terrain et collecteront les données lors des enquêtes et entretiens ;
  • Feront la recherche documentaire à ADD et dans d’autres structures ou centres de documentation ;
  • Analyseront le contexte de la zone d’étude (social, économique, politique, culturel, administratif, physique, …) ;
  • Réaliseront une réunion de restitution des résultats de l’étude ;
  • Effectueront des voyages de découverte du Cameroun.

5. RESULTATS ATTENDUS DU STAGE

Les étudiants retenus pour cette étude auront pour obligation de :

  • Produire un rapport de stage disponible à ADD. Celui-ci devra être assorti de la monographie des villages étudiés et des recommandations pertinentes en vue d’un développement endogène durable des communautés cibles ;
  • Produire un dossier projet disponible à ADD.

6. ZONE DE STAGE

Le stage va se dérouler dans la commune de Nkolmetet, département du Nyong et So’o, région du centre du Cameroun. Les villages seront choisis de concert avec les autorités municipales. Les stagiaires pourront éventuellement se déplacer dans d’autres villes pour rencontrer d’autres acteurs susceptibles d’aider à leur intégration et à la réalisation de ces tâches.

5. SOURCES D’INFORMATION

  • Les membres des communautés (leaders associatifs, leaders religieux, chefs traditionnels, leaders d’opinions, hommes, femmes, jeunes, entrepreneurs ruraux, etc.)
  • Les acteurs économiques
  • Les représentations locales des services déconcentrés de l’état (DA+DD/PROFF, AADER, EPIA, EFOP, JEUN, AS, Services de District de santé, centres de santé, Sous préfecture,…),
  • La mairie de Nkolmetet,
  • La société civile (ONG, bureau d’études, centre de formation),
  • Les instituts de recherche (IFORD, ICRAF, IRAD, CRETES),
  • Le personnel et la documentation au sein d’ADD,

6. SUIVI ET CAPITALISATION

Le suivi du stage sera effectué par un employé désigné par le Secrétaire Général de ADD. Il consistera à assister les stagiaires en fonction de leurs besoins. L’évaluation se fera pendant la dernière semaine du stage. Les stagiaires organiseront une séance de restitution des résultats obtenus. Ils livreront leur sentiment sur le déroulement global du stage et mettront si besoin est, des suggestions de leur choix sur l’expérience vécue.

PÉRIODE D’EXÉCUTION

De mars à septembre 2013 (négociable)

Pour tout contact :

Stanislas BINELI
Secrétaire Général
Alternatives Durables pour le Développement (ADD)
BP 281 Mbalmayo- Cameroun
Tel: (00237) 77 53 10 11
Tél/Fax: (00237) 22 28 15 44
Courriel: info@alternativesdurables.org
Skype : stanislasbineli45
Site web : www.alternativesdurables.org