12es rencontres de l&rquo;ere 2010

Retour à la page accueil des Rencontres de l'ErE 2010

Retour à la page programme

Différentes formules de repas

repas1Du petit-déjeuner au repas du soir, la centaine de participants des 12es Rencontres de l’ErE a savouré une alimentation « durable », en toute cohérence. Lors de la préparation de cet événement, un groupe de travail a planché sur la question : jusqu’où est-il possible de préparer des repas « 100% équitable – bio – local – et pas cher » ? Il s’est alors mis « à la place » de ces collectivités que nous encourageons à passer au « durable », se voyant confrontés à certaines difficultés, car il y en a !

Le groupe de travail a tenté d’élaborer une liste de critères pour le choix des produits : proximité (circuit court), saisonnalité et biodiversité des ingrédients (variétés oubliées et anciennes), conditionnement (minimiser les emballages), social (respect des producteurs et des conditions de travail), santé (respect des pyramides alimentaires), moins de viande, type d’agriculture (bio, paysanne, intégrée), naturel (produits peu transformés), coût (abordable et prix juste), apport culturel (découverte de cultures alimentaires), et le goût, bien entendu.

Pas toujours évident - voire impossible - de rencontrer l’ensemble de ces critères : il a donc fallu mettre des priorités. Passer par des relais locaux (association, groupe d’achats communs, etc.) a permis aussi de passer au-dessus de certaines difficultés rencontrées.


repas2Les temps de repas furent donc l’occasion de découvrir différentes formules de « cantines durables » et d'en examiner les aspects pratiques, environnementaux, économiques, sociaux, culturels...

Au menu : auberge espagnole (des plats apportés par les participants), un repas du sud (merci à Laurence des Carottes Sauvages et aux autres cuistots !), la cuisine mobile « Cou-Cook » de David Lebouille , le résultat des ateliers culinaires, et un repas concocté par le GAC « Li Cramignon » de l’asbl Bouche à Oreille.