ETUDES - ANALYSES

Nos analyses et études portent sur l’éducation à l’environnement à la croisée d’enjeux de société, afin de nourrir le secteur de l’ErE, ses acteurs et ses pratiques. Ces productions souhaitent confronter et entremêler les savoirs et expériences de terrain, les pensées associatives et les savoirs académiques. L’envie est d’apporter un regard critique et complexe pour stimuler et ouvrir les réflexions associatives et éducatives et ainsi, contribuer aux changements sociétaux vers plus de justice sociale et environnementale.

2021

Etre ou ne pas être le nombril du monde

Les rois du monde, les maîtres de l’univers, les dresseuses, les dompteurs, les conquérant·es... Nous ne manquons pas de mots pour signifier notre toute-puissance envers la nature. Il y a nous, et puis le reste. D’où nous vient cette vision anthropocentrique ? Et comment en sortir? Y a t-il d’autres façons « d’être au monde » ? Les naturalistes sont-ils moins anthropocentrés? Une analyse de Cécile Berthaud (octobre 2021), publiée dans Infor’IDée 3/2021.

Débroussailler la question des mini-forêts Miyawaki

Les « mini-forêts urbaines » ont le vent en poupe ces dernières années. Il faut avouer qu’elles ont tout pour séduire : elles amènent du vert en ville, la joie d’un projet participatif, le soulagement de poser une petite rustine sur la dégradation de l’environnement. En un mot, elles sont enthousiasmantes. Mais loin d’être exemptes de critiques et de controverses. Une analyse de Cécile Berthaud (juin 2021) publiée dans Infor’IDée 2/2021.

Des panels de citoyen·nes pour secouer la démocratie ?

À Bruxelles, l’arrivée de la 5G a fait l’objet d’une commission délibérative rassemblant citoyen·nes tiré·es au sort et élu·es. Une initiative inédite dans sa forme, même les panels de citoyen·nes (assemblées citoyennes, conférences de consensus, etc.) ne sont bien sûr pas nouveaux. Objectif: renouer le dialogue entre représentant·es et représenté·es. Une analyse de Cécile Berthaud (juin 2021) publiée sur Mondequibouge.be

2020

Quels enjeux pour une alimentation durable pour toutes et tous ?

Les conséquences sociales de la pandémie sont dramatiques. Les files d’attente pour un colis alimentaire s’allongent. Peut-on parler d’accès à « l’alimentation saine, bio, locale, de saison » quand on sait que pour beaucoup de personnes, le problème est d’accéder à « l’alimentation tout court » ? Sous quel angle les démarches éducatives peuvent-elles se saisir de ces enjeux ? Comment réconcilier alimentation durable et sécurité alimentaire ? Les démarches éducatives peuvent-elles y participer ? Une interview d’Alexia Serré et Lotte Damhuis, de la Fédération des Services sociaux.. Une interview réalisée par Karima Mettioui (décembre 2020), publiée dans Infor’IDée 4/2020

Le télétravail, l’ErE et vous?

Comment le télétravail affecte-t-il vos missions ? Quelles adaptations pour maintenir des activités, pour rester en lien avec vos collègues ? Comment gérer l'incertitude ? Avec le télétravail, perdons-nous notre âme et nos publics ? On a mené l'enquête. Puis on en a causé. Par écran interposé. Une analyse réalisée par Christophe Dubois (décembre 2020), publiée dans Infor’IDée 4/2020

Une rentrée scolaire ErE admise ? / « Le confinement nous a donné plus de temps pour réfléchir à l’école de demain »

Quels sont les besoins des enseignant·es, là maintenant, et en quoi pouvons-nous les soutenir, de là où nous sommes ? Une analyse réalisée par Karima Mettioui (Septembre 2020).

Nous avons rencontré Gaëtane Coppens, enseignante dans le secondaire, coordinatrice de l’asbl SciencesInverse, investie dans le CA du Réseau IDée. Avec des collègues, elle est à l’origine d’une enquête, d’une carte blanche et d’une interpellation politique signées par des centaines d’enseignant·es. Leur message :la situation actuelle confirme l’urgence de transformer l’école. Une interview réalisée par Karima Mettioui (septembre 2020)

Vous retrouverez l'analyse, ainsi que l'interview dans Infor’IDée 3/2020

La crise du coronavirus et l’éducation à l’environnement

Comment la crise actuelle vient-elle questionner nos narratifs et nos pratiques pédagogiques en ErE ? Comment la crise actuelle vient-elle questionner nos narratifs et nos pratiques pédagogiques en ErE ?Nous vous posions la question en vous invitant à un café-débat virtuel organisé le 28 avril dernier. La première pierre d’un long chantier. Une analyse réalisée par Karima Mettioui (juin 2020), publiée dans Infor’IDée 2/2020

« Ne pas parler d’effondrement à nos publics, c’est participer à un déni global »

Anouck Barthelemy est formatrice au sein de l’association liégeoise Education Environnement. Au cours de ses formations, elle croise philosophie et rapport à la nature. En pleine crise Covid-19, elle laisse gambader son regard sur les discours effondristes, soulignant la nécessité d’aborder les crises environnementales avec les publics rencontrés en animation et en formation. Pour elle, « le récit qui est à changer est le récit du rapport de l’Homme au vivant ». Une analyse (interview) de Céline Teret (juillet 2020), publiée sur Mondequibouge.be

Recherche associative : quelle légitimité ?

En cette période de confinement nous invitant à réfléchir au sens de nos pratiques professionnelles, nous auscultons la place de la recherche associative au sein de notre secteur. Les associations d’Education relative à l’Environnement (ErE) peuvent-elles produire de la connaissance scientifique ? Et nous, reconnaissons-nous l’expertise en ErE issue d’autres secteurs ?
Une analyse de Karima Mettioui, publiée dans l’Infor’IDée 1/2020

2019

Lutter ensemble

Comment faire pour ne pas reproduire les rapports de domination au sein même des espaces de lutte ? Dans son ouvrage "Lutter ensemble : pour de nouvelles complicités politiques", la militante Juliette Rousseau invite, à inventer une puissance d’agir qui soit consciente des oppressions croisées. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains des personnes et collectifs en lutte, pour penser et construire ces luttes avec un autre regard. Inspirant, aussi, pour le secteur environnemental.
Une analyse de Céline Teret (juillet 2019), publiée sur Mondequibouge.be

L’Education au Développement durable vue par l’Education relative à l’Environnement

Comment les associations d’éducation relative à l’environnement (ErE) se construisent leurs représentations de l’éducation au développement durable (EDD) ? En quoi cela influence-t-il leurs pratiques, ou pas ?
Une étude de Karima Mettioui (2019), consultable ici

“L’accompagnement, pour travailler autrement. Vraiment ?”

La notion d’accompagnement s’est imposée ces dernières décennies à travers différents corps de métiers allant jusqu’à rebaptiser les contrôleur·euse·s de train en accompagnateur·trice·s de train ! Pourquoi ce recours actuel et généralisé à une notion finalement ancienne ? Quel écho avec nos pratiques d’éducation relative à l’environnement en contexte scolaire ?
Une analyse de Karima Mettioui, publiée dans l’Infor’IDée n°2-2019

“Les besoins en formation des associations d’ErE”

Un état des lieux des compétences, des besoins et envies en termes de formations des acteurs et actrices de l’ErE travaillant avec les écoles bruxelloises. Une enquête de Karima Mettioui.
Téléchargez l’enquête complète ou ou la synthèse publiée dans l'Infor’IDée n°2-2019

“Les plans de pilotage: et les associations d’ErE dans tout ça ?”

Les plans de pilotage que les écoles doivent rédiger, tout le monde en parle, mais qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi ça nous concerne ? Quels sont les enjeux ? Réponses lors d’une récente journée de rencontres entre associations d’ErE et professionnels de l’enseignement.
Une analyse de Christophe Dubois, publié dans l'Infor’IDée n°3-2019

“Développement durable ou transition : mêmes perspectives éducatives ?”

Si l’éducation au développement durable est souvent présentée comme étant la seule capable de répondre aux enjeux et défis du 21ème siècle, depuis quelques années, c’est la Transition et ses perspectives éducatives qui ont le vent en poupe.
Une analyse de Karima Mettioui et Christophe Dubois, publié dans Plumes d’Orfée, la revue annuelle d’éducation à l’environnement du réseau GRAINE Aquitaine, pp. 40-41.

2018

Olivier De Schutter : “La thérapie, c’est l’action”

Professeur de droit international à l’UCL et actif sur la scène mondiale en matière de droit à l’alimentation durable, Olivier De Schutter sillonne salles de conférences et estrades universitaires pour rendre compte de l’état du monde. Ce lanceur d’alerte partage son combat pour tenter de faire bouger les lignes. Un combat résolument nourri par l’action.
Une analyse (interview) de Céline Teret (novembre 2018), publiée sur Mondequibouge.be

2017

Enquête sur les usages du numérique en ErE

Les animateurs en ErE sont-ils allergiques au numérique ? Et les enseignants, quels outils utilisent-ils pour sensibiliser à l’environnement, plutôt guide papier ou tableau interactif ? Voici les résultats de notre enquête menée auprès de 380 personnes. Par Céline Napoli. Résultats complets – synthèse publiée dans l’Infor’IDée n°2/2017

Maisons de jeunes vertes : quelles passerelles avec les associations d'ErE ?

En octobre 2017, près de 160 personnes issues de Centres de Jeunes, étaient réunies au Domaine de Mozet pour une première journée d'échanges de pratiques et réflexions éco-citoyennes dans le cadre du projet #mjverte. On peut parler d’un engouement ! Quels liens avec les acteurs de l’ErE ? Echanges avec quelques protagonistes, au sein du Réseau IDée et du secteur « Centres de jeunes ».
Une analyse de Joëlle van den Berg, publiée dans l’Infor’IDée 3/2017

2016

L'animateur en ErE est-il militant ?

Du soutien d’initiatives citoyennes à la manifestation en passant par le lobbying, quelles sont les formes et limites de l’engagement et de la militance au sein de nos associations d’ErE ? Comment et pourquoi les intégrer dans nos missions éducatives ? Questions et pistes de réponses glanées lors de la dernière journée inter-CRIE.
Une analyse de Christophe Dubois, publiée dans l’Infor’IDée 3/2016

De l'importance des expériences physiques

Dominique Cottereau est docteure en sciences de l'éducation, professeure à l'Université de Tours, formatrice et consultante en ErE. Lors des 15e Rencontres de l’ErE, cette ancienne prof d’éducation physique a placé les sens, le corps et l’imaginaire au cœur de son intervention. Larges extraits.
Une analyse publiée, dans l’Infor’IDée 2/2016