Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Ma ville, mon quartier

Ségrégation socio-spatiale et communautarisation - Déconstruire les discours simplistes

Cet outil pédagogique, à partir d'un Photolangage, permet de s'interroger et de déconstruire les discours simplistes sur l'intégration en mettant en perspective les complexités socio-économiques expliquant les difficultés d'intégration et la violence dans certains quartiers. Il questionne les représentations, interroge les préjugés, pour porter un autre regard sur nos villes et nos quartiers.

Principalement orienté sur Bruxelles, mais pas exclusivement, Ma ville, Mon Quartier rassemble des clichés qui sont autant d'instantanés d'une ville contemporaine en profonde recherche d'identités et dont les défis sont à la mesure du cosmopolitisme qui l'anime. Les photos proviennent en grande partie de Maisons de Jeunes et de particuliers, qui ont répondu à un appel à contribution. Pris au jeu du questionnement sur leur quartier, c'est avec beaucoup de créativité que certains ont tenté de répondre par l'image aux trois questions de départ : « Dans ton quartier, qu'est-ce qui t'interpelle ? Qu'est-ce qui t'épate ? Pour toi, c'est quoi la vie de ton quartier ? ». 

L'outil comporte: un dossier théorique, un Photolangage® (75 photos), un dossier pédagogique 8 fiches pratiques pour l'animation, un Power Point comme support d'animation, le tout téléchargeable.

Avis et conseil d'utilisation

La méthode du Photolangage ne nécessite aucune compétence particulière, elle est utilisable auprès de tous les publics. Elle favorise le questionnement et le positionnement personnels par rapport à une problématique induite. Elle permet la prise de parole dans un groupe et encourage l'écoute réciproque, capable de faire émerger des connaissances latentes. Cet outil peut aussi certainement alimenter le moteur d'une citoyenneté active. En effet, le dialogue et l'échange autour des impressions photographiques peuvent déclencher un processus créatif : l'envie d'investir le champ de la ville et d'y mener des actions. Comme autant de réponses pertinentes aux problématiques soulevées et débattues dans un groupe qui partagerait désormais une préoccupation commune, le socle d'une identité nouvelle ?