Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Le prix juste

Et si on prenait le problème à la racine ?

Les prix sont partout. Parfois, ils sont vécus comme injustes. Aujourd'hui, les initiatives proposant des alternatives en quête de prix plus justes foisonnent. Elles sont cependant très hétérogènes et semblent pouvoir mener au meilleur, mais aussi au pire.

Cette étude propose de mieux s'outiller pour aborder la problématique. Et si la question du prix n'était en réalité que la pointe visible de l'iceberg? C'est le parti qui est pris: si l'on veut réellement s'attaquer au problème des prix injustes, il faut aller un pas plus loin et oser interroger la prédominance absolue de la logique de marché qui structure nos sociétés. En s'appuyant sur la pensée de Karl Polanyi, cette étude propose une déconstruction du discours dominant sur la formation des prix et sur la prétendue justice qui en découle. Cet apport critique est ensuite mobilisé pour mieux comprendre cinq initiatives concrètes qui entendent proposer des prix justes, leurs fondements, leurs apports et leurs limites. Déconstruction théorique et analyse de cas concrets mèneront enfin à ouvrir quelques idées-clés et pistes d'action à considérer lorsqu'on entend s'inscrire dans une démarche de justice des prix, muni d'esprit critique!

La première partie de cette étude cherchera à comprendre quels sont les mécanismes impensés derrière les prix. Comment se forment les prix aujourd'hui ? Pourquoi cette manière de faire peut-elle donner des prix qui nous semblent injustes ? Faut-il mettre un prix sur tout ? Est-ce la seule manière adéquate d'organiser l'économie ?
Dans un second temps, nous analyserons cinq cas concrets qui tentent de fixer autrement des prix en vue d'arriver à plus de justice. Nous le verrons, la recherche de prix justes peut s'envisager de différentes manières. Quelles sont les logiques derrière chacune des propositions ? En quoi sont-elles alternatives et s'éloignent-elles (ou pas) de la logique actuelle ?
Enfin, nous rappellerons que la quête d'un prix juste ne peut se faire sans une remise en question radicale de la logique du tout au marché. Sans cela, nous risquons de ne proposer que des solutions de surface. La troisième partie proposera ainsi trois pistes pour penser le problème à la racine.