Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Le problématique des nouveaux OGM

Non aux OGM cachés...

A la fin des années 90, les industries de la biotechnologie, souvent productrices de pesticides, ont voulu faire la promotion en agriculture des OGM décrits comme "produits miracles" pour réduire la faim dans le monde et l'utilisation de pesticides. De nombreux débats s'ensuivirent et une directive européenne fut adoptée en 2001 pour cadrer la dispersion de ces OGM dans l'environnement.

Après 20 ans d'utilisation, nous constatons que les OGM n'ont rien apporté à l'agriculture si ce n'est une dépendance accrue aux pesticides. À l'heure actuelle, le sujet est remis de plus belle sur la table par les partisans des nouveaux OGM. Ces OGM nouveaux sont produits par des techniques nouvelles qui seraient parfaitement maîtrisées et ils seraient encore plus miraculeux que les anciens. De plus, le lobby des biotechnologies oeuvre à la déréglementation de ces nouveaux OGM.

Nature & Progrès Belgique s'y oppose, notamment en faisant état des arguments de scientifiques indépendants. Ces nouveaux OGM, à risques d'effets délétères sur la santé et l'environnement, ne doivent pas devenir des OGM "cachés" dans notre alimentation. Le citoyen doit avoir le droit de choisir ses aliments en toute connaissance de cause. 

Avis et conseil d'utilisation

Cette courte brochure veut attirer l'attention sur les problématiques posées par les nouveaux OGM et les intenses efforts de lobbying qui cherchent à les soustraire à la législation européenne existante. Issus de méthodes technologiques avancées, ces nouveaux OGM présentent en effet des risques inédits pour les écosystèmes et le vivant en général, en particulier ceux relevant de la technique dite du forçage génétique. Et c'est pourquoi, après avoir expliqué en quoi ces nouveaux OGM consistent et les avoir comparés aux 'anciens', Nature & Progrès informe sur les risques attenants et plaide pour une législation ayant pour objectif de maintenir une agriculture indépendante des pesticides et évitant toute dispersion incontrôlée de ces OGM dans l'environnement. FdT