Covid-19, changements climatiques… Comment éduquer lorsque nous comme nos publics appréhendons le présent et avons peur pour l’avenir ? Les anxiétés peuvent-elles être perçues comme positives?

En juin 2020, le Réseau IDée, en partenariat avec Ecotopie, et avec la collaboration de Point Culture, ont proposé aux professionnel·les de l’éducation 3 temps d’échanges et de partages à distance autour de l'éducation et des anxiétés liées aux crises sanitaires (et écologiques) que nous traversons.

Découvrez en les principaux apports:

Temps 1 : Questionnement

Emergence des questionnements des participant·es. Ces questions concernaient :

  • les leviers de changement de comportements, et la place des émotions;
  • les méthodes et compétences utiles pour accueillir ces émotions;
  • les conditions pour que l'anxiété/la peur mobilise et se transforme en changement (positif)
  • les postures de l’éducateur;
  • les différences entre peurs, anxiété et éco-anxiété;
  • les ressorts psychologiques et sociaux des anxiétés collectives
  • ...

Temps 2 : Éléments de réponses apportés par trois experts.

Entretiens enregistrés avec nos 3 expert·e·s qui nous aident à mieux comprendre ce qui ce cache derrière ces termes d’anxiété et d’éco-anxiété. Sur quoi devons nous être vigilant et comment pourrait-elle devenir une opportunité pédagogique?

Découvrez une sélection d’outils et les vidéos de :

  • B. Galand, docteur en psychologie et professeur en sciences de l'éducation à l'Université catholique de Louvain
  • A. Heeren, professeur à l’Institut de recherche en sciences psychologiques de l'Université catholique de Louvain, chercheur FNRS sur l’anxiété
  • V. Lapaige, médecin-chercheur et enseignante en santé publique, santé mentale et santé environnementale pour l'Université Laval (Québec), et spécialiste de l’éco-anxiété

Temps 3 : Echanges et Intervision

  • Echanges entre le groupe et Benoît Galand (Docteur en psychologie et professeur en sciences de l’éducation à l’Université catholique de Louvain - GIRSEF), pour approfondir certaines questions restées en suspens.
  • Intervision sur base de situations vécues : En partant de cas concrets, les professionnel·les de l'éducation à l'environnement ont échangé leurs vécus, leur interrogations, leurs constats et fait émerger leurs pistes pédagogiques.


En synthèse

En partant de la question “Comment parler d’effondrements?”, ce numéro de Symbioses reprend et synthétise les propos de B. Galand et A. Herren, présente des expériences pédagogiques, ainsi qu’une sélection d’outils et d’adresses. Téléchargeable.




Le Réseau IDée en partenariat avec Ecotopie


soutenu par la Wallonie


avec la collaboration de Point Culture