Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Cueillette buissonnière dans le bocage

Usages populaires des plantes sauvages en Thiérache - Pays de Chimay

Pendant une année entière, les enquêteurs et enquêtrices du Centre ethobotanique des étangs de Virelles ont sillonné la région de Chimay et de ses environs pour aller à la rencontre de ses plus anciens habitants. Leur volonté commune était de récolter les savoirs, pratiques et usages anciens liés aux plantes sauvages locales dans le but d'empêcher ce patrimoine oral inestimable de tomber dans l'oubli.

Cet ouvrage raconte tout cela. Il fait le portrait de 20 plantes et des usages traditionnels qui en sont fait dans la région. Les plantes à manger et celles pour se soigner. Les plantes pour faire des jouets, des sifflets et des outils, les plantes pour soigner les bêtes qui allaitent et celles qui feront muer les pigeons, les plantes pour la lessive et l'artisanat local. Des plantes-compagnes, des plantes-trésors, côtoyées au quotidien.

Un chapitre entier est consacré à la cueillette des pissenlits et ses cueilleurs et cueilleuses. Cette tradition locale a lieu durant 2-3 semaines au printemps et donne lieu à de véritable cure de cette plante dépurative.

Enfin, un calendrier de recettes mois par mois propose de se soigner, manger, fabriquer au fil des saisons.

Avis et conseil d'utilisation

Pratique, cet ouvrage propose de redonner vie à ces savoirs chez soi, en préparant recettes et remèdes, et raviver ainsi la "mémoire vivante" de nos campagnes. 170 pages passionnantes pour s'immerger dans le monde végétale et les multiples usages que les anciens en ont fait dans notre région!

Croisant portraits de plantes et te?moignages d'habitant·es, cet ouvrage invite a? faire vivre ce patrimoine fragile et cette connivence ancienne avec les plantes. Le feuilleter, c'est humer la tisane "avec du pouyu et du tiyeu" de The?re?se, gou?ter la soupe d'ortie de Laura, soigner son rhume avec du thym et de la sauge comme Josiane, ou encore se promener dans les chemins forestiers avec Emile pour  "aller aux co?res" (aller chercher des perches de noisetier). Et permettre aux jeunes de se re?approprier les savoirs de leurs ai?ne?·es... C.T.