Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Éducation à la philosophie et à la citoyenneté

Didactique et séquences

L'éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC) fait désormais partie du cursus obligatoire de tous les élèves dans le secondaire, à raison d'une heure obligatoire et d'une heure optionnelle. Le référentiel adopté indique les exigences des 24 UAA (Unités d'Acquis d'Apprentissage) qui feront l'objet d'une évaluation et d'une certification au bulletin des élèves.

Dans la partie théorique, l'ouvrage développe la didactique de l'EPC : appliquer les démarches et les outils de la discipline philosophique à l'objet et à l'objectif qu'est la citoyenneté.

Dans la partie pratique, des leçons complètes illustrent chacune des 12 UAA (heure obligatoire). 12 leçons imprimables sont disponibles sur Udiddit afin de répondre aux 12 UAA de l'heure optionnelle. Les leçons mentionnent à la fois les prérequis, les compétences terminales et le déroulement pédagogique pour les atteindre. Les supports pédagogiques sont multiples : 109 textes philosophiques accessibles aux élèves sont intégrés aux leçons. 26 biographies originales de philosophes se trouvent à la fin de l'ouvrage.

Avis et conseil d'utilisation

Il est regrettable que la seule activité en lien avec l'environnement (2.1.6. - p.173 à 184, pour l'UAA "Relation sociale et politique à l'environnement") donne une impression de remise en question de l'existence du changement climatique et de son origine anthropique, occultant par là le consensus scientifique établi actuellement, principalement via les conclusions du GIEC. Une telle simplification des faits scientifiques nous parait en porte-à-faux avec le référentiel de la FWB qui met en garde contre « toute interprétation relativiste de la neutralité qui reviendrait, par exemple, à s'abstenir de faire la différence entre science et croyance. »

Pour une analyse en profondeur de ce chapitre, voir le "Commentaires sur le manuel d'Éducation à la Philosophie et à la Citoyenneté", travail réalisé par 5 étudiants de l'ULB-IGEAT dans le  cadre d'un Master en sciences et gestion de l'environnement, en mars 2018.