Saison brune

Auteur(s)
Philippe Squarzoni (illustration, texte).
Éditeur
Delcourt.
Collection
Encrages (éd. 2018)
Date et lieu d'édition
avril 2012, rééd. juin 2018 -
Prix indicatif
29,95€
Approche
bande dessinée, infos / conseils, essais / réflexion.
Support
Thème(s)
climat.
Mots clés
climat, changement climatique, effet de serre, gaz à effet de serre, GIEC, politique, société, modèle de société.
Public(s)
adultes.

Présentation :

Été 2006. Philippe Squarzoni finalise son album politique Dol, mais il lui reste un passage à traiter, celui de l’écologie. Peu connaisseur, il veut maîtriser son sujet et parler en détail du changement climatique. Déstabilisé par l’ampleur du problème, il s’interroge, s’informe, interviewe des spécialistes, se trouve confronté à des impasses, ou renvoyé à de nouveaux questionnements. S’ensuivent cinq ans de recherches… qui mèneront à cet épais album entièrement consacré à la question.

L'auteur tisse un récit inédit, qui entremêle analyses scientifiques et interviews de spécialistes mis en scène dans l'album, considérations personnelles et hommages au cinéma, enquête politique et essai engagé.

Le livre est découpé en six chapitres. Les trois premiers sont précédés de trois interludes portant sur les commencements d'une oeuvre. Les trois derniers sont suivis de trois interludes sur les fins.

Les deux premiers chapitres sont consacrés aux aspects scientifiques du réchauffement : le fonctionnement du climat, la description de l'effet de serre, l'augmentation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère durant l'époque moderne. Mais aussi l'expertise menée par le GIEC, l'attribution du réchauffement aux activités humaines, les différents scénarios d'augmentation des températures à venir, les risques d'effets de seuil, les risques de rétroactions positives.

Dans les deux chapitres suivants, l'auteur alterne entre l'examen des conséquences à venir du réchauffement climatique (fonte des glaciers, montée des eaux, multiplication des tempêtes, risques de sécheresse dans certaines régions...) et les questionnements du narrateur et de sa compagne face à cette situation inédite. Que faire à un niveau individuel ? Que faire quand ce qui est en cause est la production d'énergie, l'industrie, les transports, le bâtiment, l'agriculture ? Par où, par quoi commencer ? Nécessaire mais dérisoire, sans proportion par rapport à l'ampleur de ce qu'il faudrait accomplir, le niveau individuel semble largement insuffisant.

Dans les deux derniers chapitres, Squarzoni élargit son questionnement et examine les possibilités de réduction des émissions et les différents scénarios énergétiques qui s'offrent à nos sociétés (énergies renouvelables, nucléaire, progrès technologiques, maîtrise de l'énergie...) Entre les insuffisances des unes, et les faux espoirs des autres, il décrit une alternative possible qui permettrait d'éviter les conséquences les plus graves du réchauffement climatique. Et les choix politiques, les modèles de société, que ces scénarios impliquent. Une porte s'ouvre. Saurons-nous la franchir ? Saurons-nous inventer une civilisation plus sobre capable de prendre en compte les questions écologiques ? Nos sociétés sauront-elles éviter les conséquences les plus graves du réchauffement climatique, tout en préservant la liberté et la démocratie ?

Avis et conseil d'utilisation :

"Dans un album chargé de nostalgie, Philippe Squarzoni livre un essai qui donne à espérer, mais reste très pessimiste sur la réalisation de cet espoir au vu de la nature de la crise, de l'ampleur des changements à accomplir, et du fonctionnement de nos sociétés." (éd. Delcourt)

Une BD-documentaire-essai, qui permettra au non spécialiste intéressé par la question (et pas rebuté par la brique!) de comprendre en détail les enjeux des changements climatiques.

Présentation détaillée, interview de l'auteur sur le site de l'éditeur .

La revue Ecorev a publié un dossier complémentaire dans lequel Ecorev a demandé à plusieurs des intervenants sollicités par Philippe Squarzoni lors de son enquête, de revenir sur la conclusion pessimiste de « Saison brune ». Ainsi, ce dossier donne matière à infléchir la conclusion de « Saison brune » notamment : en confrontant les réalités scientifiques inquiétantes aux possibilités de les juguler ; en tâchant de faire s’exprimer les différents a priori idéologiques au cœur des choix scientifiques et techniques ; ou encore en attirant l’attention sur les différentes communautés d’ « Indignés » à travers le monde, dont les pratiques de vie commune sont d’ores et déjà au cœur de cultures économiques alternatives non capitalistes, de nouveaux modes de production, de consommation, d’échanges, etc.

Vous avez utilisé cet outil et désirez partager votre expérience sur cette fiche? Cliquez sur ce lien pour nous transmettre votre commentaire.

consulter cet outil?

Au Réseau IDée: consultable au(x) centre(s) de documentation de :

Bruxelles

acheter/emprunter cet outil?

Diffusion en magasin, sur internet :

en librairie / magasin spécialisé

Diffuseurs(s) (vente ou prêt) :

Vous prêtez / louez / mettez en consultation cet outil et vous désirez être répertorié comme tel dans notre base de données? Cliquez sur ce lien.